agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Publicité Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur




Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 4849 .



MÉTIER DU POÈTE
poèmes [ ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [HÖLDERLIN,_Friedrich ]

2008-06-16  |     |  Inscrit à la bibliotèque par Guy Rancourt



Les rives du Gange entendirent du dieu de la joie
Le triomphe, alors qu’ayant tout conquis depuis l’Indus ici
Venait le jeune Bacchus, avec le vin
Sacré du sommeil éveillant les peuples.

Et toi, ange du jour ! tu ne les réveillerais pas,
Ceux qui à présent sommeillent encore ? Donne la loi, donne-
Nous la vie, vainqueur, Maître, toi seul
As droit de conquête, tel Bacchus.

Non ce qui sans doute est d’ordinaire l’humaine destinée et les soucis
À la maison et sous le ciel ouvert,
Quand plus noblement, donc, que le fauve, l’homme se
Défend et nourrit ! il s’agit donc d’une autre chose,

Confiée aux soucis et au service des poètes !
Le Très-Haut, c’est cela, ce à quoi nous sommes voués,
Que plus proche, à le glorifier toujours à neuf,
Perçoit la poitrine amicale.

Et pourtant, ô vous tous les célestes, et toutes
Les sources et vous, rivages et bosquets et hauteurs,
Où dès l’abord prodigieux, alors que tu
Empoignais les boucles, et inoubliable

L’imprévisible génie au-dessus de nous
Le créatif, divinement venait, que muets
Nous devinrent les sens et, tel que
Touchés par l’éclair, frissonnèrent les os,

Vous, actes sans trêve dans le vaste monde !
Vous, jours du destin, vous, arrachant, quand le dieu
Calmement pensif en dispose, jusqu’où ivres de colère
Le portent les gigantesques cavales,

Sur vous devrions-nous garder silence, et si en nous
De l’année constamment calme résonnait l’harmonie,
Ainsi devrait-elle retentir comme s’il avait,
Vaillant et désœuvré, un enfant, du Maître

Touché la lyre consacrée et pure, par plaisanterie ?
Et pour quoi aurais-tu, poète ! écouté les prophètes
De l’Orient et le chant grec et
Depuis peu le tonnerre, pour qu’enfin tu

Aies besoin d’asservir l’esprit, et brusques
Les biens de la présence, par moquerie, et désavoues
Ces inepties, sans cœur, et pour jouer
Le livres, tel un fauve captif, au négoce ?

Jusqu’à ce qu’irrité par le dard en fureur il
Se souvienne de l’origine et crie, que lui-même
Le Maître vienne, puis sous les brûlantes
Flèches de la mort te laisse inanimé.

Depuis trop longtemps déjà est asservi tout le divin
Et toutes les forces célestes gâchées, use
Les bienfaisantes, pour le plaisir, ingrate, une
Race retorse, et s’imagine-t-elle connaître,

Quand pour elle le Sublime laboure le champ,
La lumière du jour et le Tonnant, et les observe
Bien le télescope, eux tous, et recense et
Appelle par leurs noms les étoiles du ciel.

Le Père cependant couvre avec la nuit sacrée,
Afin que nous puissions demeurer, les yeux.
Il n’aime pas la brutalité ! Pourtant ne contraint-elle
Jamais, la vaste violence, ce ciel.

Encore est-ce aussi bon d’être trop sage. Le connaît
La gratitude. Pourtant ne peut-il facilement le retenir seul,
Et volontiers se joint-il, afin qu’ils l’aident
À comprendre, aux autres, un poète.

Sans crainte demeure cependant, ainsi qu’il le doit, l’homme
Solitaire devant Dieu, le protège la candeur,
Et d’aucune arme n’use-t-il et d’aucun
Artifice, aussi longtemps que l’aide le manque de dieu.

(Friedrich Hölderlin, traduction française de Patrick Guillot du poème « Dichterberuf »)

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .