agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Romnesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 1722 .



La tasse de café
personnelles [ ]
(Dorra)

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Salvamaria ]

2009-08-08  |   

Literary Translation - Translations of classic and original poetry and other materials %Ce texte est une suite  | 



... dans mon histoire, au début, il y a un enfant. Le deuxième est né trois ans après. Ensuite, sont arrivés le troisième et le quatrième et c’est ainsi que, dans le Tymps, le fil de l’histoire s’est fendu et dissipé comme le sable de la mer, en s’éloignant d’ici jusqu’à la ligne de l’horizon. Pour tout ce que je te dirai, laisse le moins possible de "pourquoi?" dans cette histoire où le soleil darde de ses rayons la fenêtre et moi, je bois le café de la Solitude...


(Je ne sais pas comment cette séquence-là de commentaire s’est glissée. Je ne sais pas non plus comment tout-ça peut être si bien harmonisé avec l’Échelle du Tymps d’aujourd’hui. Si tu demandes au Plus Jeune Ami (Florin), il le saura. Et, parce que je suis entré entre parenthèses et Dorra aboie dans l’escalier... je me souviens de l’histoire d’une goutte d’eau dans l’océan)...


Pas loin dans le passé, sur l’Échelle d’Escher je ne trouvais que des portes ouvertes qui menaient nulle part. J’ouvrais la porte et un autre escalier suivait, qui ressemblait à celui que je venais de monter… et ce processus se répétait sans arrêt, comme dans une itération de mathématicaire*, dont je commençais à penser qu'elle se ramassait en une merveille, au voisinage de l’Infini. Voilà, le jour de l'anniversaire d’Alexis, les choses ne se sont pas déroulées comme prévu. J’étais un peu en retard et je montais l’escalier, en gravissant les marches deux par deux, qu’autrefois je voyais pleines d’indices de retour. Au bout de l’escalier, à travers un rideau de fumée, une immense table d’échecs et, sur la table, aucune pièce. « C’est à cause du jeu » fut la première pensée prononcée par un murmure. Un Silence suivit, après, un Écho. Les murmures se mélangeaient. Le Père Isihie m’avait appris comment m’échapper aux illusions et confusions, je commence donc La Prière du cœur en marchant sur la table d’échecs. Dans une lumière verte, d’un coup, tout disparaît. J’étais de nouveau le Peintre (Aveugle).




*mathématicaire : mathématicien–magicien






...................................
d’après Ceaşca de cafea (Dorra), de Ioan-Mircea Popovici


.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .