agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Publicité Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 
Textes du même auteur






Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 974 .



Nuée, fille de la pluie et du soleil
prose [ ]
Récit

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [gui ]

2016-04-16  |     | 




Trois jours après le Déluge, le dernier des humains se changea en un ange. Toi, Océane, déchaînement des eaux et avaleuse de vie, tu auras eu raison de tous les êtres humains. Moi, Noah, prisonnier de l’arche et refusant d’être le seul survivant de l’espèce humaine, j’ai décidé de plonger dans ton sein. Disparaître ? Non, pas tout à fait. Au troisième jour, Noah devint Nuée, fille de la Pluie et du Soleil. Je suis donc un ange du ciel ! En petite fille, moi, Nuée, j’apporte bien des bienfaits. J’offre eau, fraîcheur et ombre. Puis, lorsque mon père le Soleil caresse ma poitrine, je suis éclatante et brille sous les traits de l’arc-en-ciel. Mais dans le miroir de ma mémoire, moi, Nuée, je me rappelle toujours de ma vie d’homme. J’étais Noah et toi, ma chère compagne, tu te nommais Hannah. Tes yeux charmeurs croisaient les miens et, moi, le dernier des humains, je devenais néon pareil à l’arc-en-ciel qui m’habille présentement. Tes doigts douillets, ma belle, effleuraient parfois mes chairs. Alors tout mon corps se transformait en braise et je me consumais comme une torche. Moi, Noah, je n’étais plus que ce grand cierge allumé et dressé bien haut dans le ciel comme un obélisque sacré. Toi, mon aimée, tu t’acharnais à vouloir éteindre continuellement ce feu gigantesque. Tu t’accroupissais jambes béantes comme une baie profonde et me chevillais de toutes tes eaux jusqu’à ce que la flamme te transforme en mer de lave. Mer de larmes depuis lors. L’humanité entière est chose du passé. Moi, Noah, le dernier des humains, je suis devenu un ange et on m’appelle Nuée. La vie continue mollement son cours. Je navigue sans cesse le ciel en déversant mes eaux vivifiantes et salutaires. Les hirondelles, outardes et tout autre volatile viennent à ma rencontre pour me saluer et me tenir compagnie juste un petit moment. Nuée sent venir l’hiver. Il fait de plus en plus froid et je devrai gonfler mon oreiller de plumes et de flocons de neige. Je saupoudrerai sur terre des rêves et désirs anciens. Nuée est née pour la caresse et la tendresse. Moi, fille de la Pluie et du Soleil, j’essaierai d’ensemencer la vie et de semer l’amour. Peut-être, qu’un jour, un nouveau Noah émergera de la glèbe à la recherche d’une Hannah sortie et sauvée des eaux

.  |











 
shim La maison de la litérature shim
shim
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .