agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Publicité Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur




Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 1769 .



Le Salon de la Revue
presse [ ]
14-16 octobre 2011, Espace des Blancs Manteaux, Paris

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [marlena ]

2011-10-15  |     | 



LE SALON D’HEURE EN HEURE

VENDREDI 14 OCTOBRE 20H00 - 22H00
revues de théâtre /Quinzaine littéraire : texte et intervenants à venir…
SAMEDI 15 OCTOBRE 10H00 - 20H00

11h30-13h00 salle Jean José Marchand
« L’écrit à l’écran : publier numérique » : en moins de 3 ans, la revue D’ici là créée et animée par Pierre Ménard a publié 180 auteurs. Les textes accompagnés d’une bande son sont diffusés sur la plateforme Publie.net. Plusieurs numéros sont préparés parallèlement. Graphistes, dessinateurs, photographes sont invités à participer aux chantiers sur des thèmes (le quotidien, le temps, la ville, le corps…), à partir d’une phrase proposée comme point d’orgue.
D’ici là proposera une intervention à double détente:
- une atelier professionnel destiné aux exposants, aux bibliothécaires pour découvrir le mode de création et de publication de la revue,
- une lecture de textes par des auteurs et une présentation multimédia de la revue pour présenter la variété et l’originalité de ses formes.

12h30 -13h30 salle Édouard Glissant
Des cliniques inventives... Cliniques, nouvelle revue aux éditions ères, sous-titrée "Paroles de praticiens en institution" propose un débat réunissant trois psychologues cliniciens qui se réfèrent à la psychanalyse dans leur travail en institution : Charlotte Costantino, directrice de la publication, José Morel Cinq-Mars en centre de PMI (Protection maternelle et infantile)*, Alain Gaillard en centre médico-psychologique avec des enfants. Ils évoqueront les spécificités de ces cliniques qui invitent à inventer et à aménager des dispositifs de soin propices à une rencontre thérapeutique, quand le transfert ou la situation l’exigent. Cette rencontre est organisée par Marie Paule Chardon, collaboratrice des éditions érès.
*Revue La lettre du grape n°X

13h00-14h30, salle Jean José Marchand
« KUU, un creuset de créativité en partage » : KUU c'est le vide en japonais. KUU n’a aucun but ni attente. Chaque exemplaire de KUU, revue d’art semestrielle, est un objet d’art unique réhaussé d’une œuvre collective originale signée par Meyer et Ivan Sigg, artistes peintres et graphistes n'ayant ni méthode, ni clés, ni discipline à proposer. Ils présenteront cette aventure artistique et éditoriale autodistribuée, sans publicité, ni financeur, démontrant la complémentarité entre édition numérique et édition papier : échanges avec d'autres artistes, travaux de recherches plastiques et graphiques, de mise en page et de typographie, de création postale, de métamorphoses de unes de journaux et magazines… et tenteront de montrer en direct l'énergie émancipatrice générée par la création collective.
13h30 -14h30 Salle Édouard Glissant
Rencontre avec M. Fontanel dont la revue La Lyre & la Licorne a édité le livre OR FAIT OR autour de son travail sur le mythe d’Orphée. La mixité du mythe Orphée et Eurydice, lui poète musicien, elle nymphe est cette variabilité d’union entre la culture et la nature. Cette union apporte matière à réflexion sur notre contemporanéité et le couple cosmique d’Eurydice LYRE Orphée. Pour notre 20e siècle une des caractéristiques de « l’homme qui produit l’homme » sature la planète de par son industrie, son habitat, sa démographie, etc. L’antidote proposé est l’écologie-nature constituant ainsi une conscience historique qui elle-même proposerait un lien fort et salvateur entre énergie-tradition-modernité (des exemples tels que aborigènes, navajos, tibétains, polynésiens seront développés).

14h30-15h30, salle Jean José Marchand
« Qu’est-ce que l’actualité pour une revue ? » : L’actualité, par définition, concerne des événements récents. Une revue, telle la Revue des Deux Mondes, ne réagit pas à chaud pour des raisons évidentes (délais d’écriture, de fabrication…) et aussi pour des raisons intellectuelles : elle propose des débats de fond qui s’inscrivent dans la durée. Comment la Revue des Deux Mondes résout-elle cette quadrature du cercle ? Avec Jacques de Saint Victor et Thomas Gomart (sous réserve)
Modérateur : Michel Crépu

14h30 -15h30 Salle Édouard Glissant
Artistes, engagez-vous ! Au fur et à mesure des événements qui jalonnent la décennie 1930, ce mot d’ordre semble prendre progressivement un caractère de nécessité – parce que le contexte politique oblige à prendre parti dans le champ idéologique, dominé par la montée du fascisme, mais aussi par l’espérance que soulève l’alternative révolutionnaire – et même d’urgence – parce que l’évolution de la situation internationale pousse les artistes, parfois à leurs corps défendant, à faire face et à tracer leur chemin devant les menaces qui s’accumulent.
A l'occasion de la sortie de son n° 10, la revue Aden présentera des figures et associations oubliées ou méconnues emblématiques de cet engagement, dont par exemple la Fédération du Théâtre Ouvrier de France, le peintre Antoine Serra, la Ligue d’Écrivains et Artistes Révolutionnaires mexicaine. Architectes, chorégraphes, peintres et cinéastes des années 30 : des engagements à méditer pour notre présent.

15h30-16h30, salle Jean José Marchand
« Avec Pierre Jean Jouve » : en présence de spécialistes de Pierre Jean Jouve, d'écrivains et d'éditeurs (Cahiers Jouve et Revue Nu(e)) cette table ronde permettra, en particulier, aux différents créateurs présents, de mettre en lumière leur relation à Pierre Jean Jouve et le lien qu'ils ont établi avec son œuvre pour élaborer leur propre création.
Avec Jean-Yves Masson, Philippe Raymond Thimonga, Marie Etienne, Benoît Conort, Béatrice Bonhomme, Sylvie Tournadre, Jean-Paul Louis.

15h30 -16h30 Salle Édouard Glissant
La revue Cassandre propose : « Une culture ouverte, riche de ses rencontres ». Il y a notre culture, une langue, une mémoire, des signes et des symboles partagés, qui nous permettent de communiquer entre membres d'une même "famille" culturelle et produisent une façon commune d'envisager son devenir. Et puis les rencontres entre des cultures qui se heurtent, se frottent, s'influencent, finissent par créer une conception universelle de l'être humain. Cette vision, pour être vraiment "universelle" et ne pas être réduite à un "standard", doit s'ouvrir à de nombreux apports et être à l'écoute de cultures qui n'ont pas fait le choix de la fuite en avant technologique, industrielle et marchande. Faute de quoi cet universalisme se réduirait inéluctablement à la conception purement productiviste d'un homme privé d'imaginaire : l'homo œconomicus. Avec : Nicolas Roméas (directeur) de Cassandre/Horschamp, Catherine Wihtol de Wenden, politologue et membre de la rédaction de Hommes et Migrations, Gabi Gimenez, peintre-plasticien, administrateur de la Fnasat, revue Études tsiganes et Samuel Zarka, directeur éditorial de Droit de Cités.

16h30-17h30, salle Jean José Marchand
« La Revue de Belles-Lettres en questions » : La table ronde présentera la RBL, jeune revue de poésie ancrée depuis 135 ans en Suisse, au cœur de la francophonie. Dossiers spéciaux, poésie contemporaine, ouverture exigeante sur la traduction… Points de vue d’une lectrice, d’un poète, d’un traducteur, et de la rédaction.
Avec David Collin, Ghislaine Dunant, Marion Graf, David André, Jean-Baptiste Para. D’autres intervenants sont pressentis.

16h30 -17h30 Salle Édouard Glissant
Comment définir le postcolonial sans tomber dans une pensée binaire distinguant trop schématiquement d’un côté la colonisation et de l’autre l’après-colonisation ? La revue Mouvements présente, dans un numéro hors série, l’intégralité du dossier – ainsi que des enjeux qu’il soulève – « La France en situation postcoloniale ? » coordonné par Esther Benbassa, devant initialement paraître dans la revue Hommes & Migrations.

17h00-18h00 Espace Éphémère
Lancement du n°6 de la revue Hétérographe. L’équipe de la revue sera accompagnée de XXX

17h30-18h30, salle Jean José Marchand
« Architectures secrètes ou secrets d’architectes ? » Dans sa 28e livraison, la revue Sigila questionne diverses architectures, entendues au sens propre ou au sens figuré et littéraire et tente d’en percer les secrets : Antoni Gaudi, architecte arborescent de la « Secreta » Familia ? (par Philippe Porret), Le secret à l’œuvre avec l’architecte André Bruyère (1912-1998) (par Isabelle Baladier-Bloch et Chris Younès)


17h30 -18h30 Salle Édouard Glissant
« L'entretien est un sport de combat » : table ronde animée par la revue Tête-à-tête autour de son premier numéro « Résister ». Faire une revue repose, à de multiples degrés, sur un dispositif de rencontres. Confrontation des points de vue et des approches, face-à-face entre des personnalités, tête-à-tête parfois amoureux entre l'interrogé et le questionneur, la forme de l'entretien n'est pourtant pas majoritaire, loin s'en faut, dans l'édition des revues aujourd'hui. Et pourtant, c'est peut-être la forme la plus fidèle à l'esprit du projet-revue. L'entretien est un art difficile, parfois un sport de combat, que Tête-à-tête tente de faire exister dans le monde de l'édition, en incarnant une façon singulière de donner la parole.

18h30-20h00, salle Jean José Marchand
Tango

18h30 -20h00 Salle Édouard Glissant
« Le temps du bâti : de l'immeuble à la maison mobile » avec pour la revue Techniques & culture Agnès JeanJean, ethnologue, Maître de conférences EHESS, Ingrid Sénépart, archéologue, pour les Cahiers thématiques Philippe Louguet, architecte, professeur à l'école d'architecture de Lille, pour la revue Quaderni,
Dominique Pagès, Maître de conférences au CELSA Paris-Sorbonne
Modératrice : Corinne Tiry, architecte, professeur Ecole architecte de Paris Malaquais


DIMANCHE16 OCTOBRE 10H00 – 19H30

10h30-11h30 Salle Jean José Marchand
Découvrir Scopalto.com : au service des revues, au service des lecteurs
A une époque de profonde mutation en termes de comportement et de diffusion, le kiosque numérique Scopalto.com souhaite offrir aux éditeurs de périodiques un espace en ligne leur permettant d'accroitre à la fois lectorat, visibilité et chiffre d'affaires. Pour y parvenir, il propose des services gratuits, variés et innovants aux éditeurs – page dédiée parfaitement référencée (moteurs de recherche, réseaux sociaux), modules de souscription et de veille facilitant la diffusion d'informations auprès d'un public ciblé, vente d'archives au format numérique – et aux lecteurs – outil d'alerte, moteur de recherche, archivage en ligne de numéros.
Scopalto.com a également pour ambition de devenir la "mémoire" des revues artistiques et des magazines culturels.

11h30-13h00 Salle Jean José Marchand
«La critique en revue, une course de fond ?» Ces deux derniers siècles, la critique littéraire en revues s’est articulée à la critique médiatique, la prolongeant d’études approfondies ou la contredisant dans l’analyse et la hiérarchisation des œuvres contemporaines. En retour, la presse, attentive, était influencée par cette production critique. Qu’en est-il aujourd’hui, alors que les journaux ignorent le travail des revues et peinent à maintenir un espace critique digne de ce nom au cœur du spectacle culturel ? Entre les médias souvent livrés à la rumeur et les grands sites commerciaux de l’internet proposant à chacun de juger des livres comme d’objets de consommation, les revues restent le lieu d’une réception critique susceptible d’inscrire les oeuvres dans le temps long de l’histoire des formes et des idées.
Une table ronde préparée et animée par Bertrand Leclair
Avec Dominique Viart (RSH), Emmanuel Ponsart (CCP), Laurent Roux (La Femelle du Requin)

12h30 -13h30 Salle Édouard Glissant
« Unité politique et unité linguistique de l'Italie : les revues culturelles entre histoire et actualité » : une rencontre organisée par le CRIC, Association des revues italiennes de culture, avec Valdo Spini, Rossana Rummo, Maurizio Serra, Biancamaria Bruno, Michele Canonica.

14h00-15h00 Salle Jean José Marchand
« Aux sources de l'histoire syndicale française : Retour sur les Bourses du travail » On ne connait que peu de choses concernant les Bourses du Travail en France : au croisement du syndicalisme de lutte et du syndicalisme de service, forme de syndicalisme à base multiple, comme aime à le préciser l'historien Michel Dreyfus, elles ont pourtant joué un rôle prépondérant et certainement sous estimé dans la France de la Belle Époque. Il convient aujourd'hui de réparer cet oubli. Cette table ronde souhaite, en re-légitimant cet objet, apporter une contribution scientifique à la connaissance des Bourses du Travail et aborder plus largement leur impact sur le monde salarial du tournant des XIXe et XXe siècle.
Avec Jean Michel Steiner (U. de Saint-Étienne, Chercheur associé à l'IERP) Marjorie Gaudemer (U. Paris Ouest - Nanterre La Défense), Malcolm Mansfield (U. Paris 3, CEUMA) :
Modérateur : David Hamelin (Université de Poitiers) membre du Comité de rédaction des Cahiers d'Histoire, Revue d'histoire critique.

14h30 -15h30 Salle Édouard Glissant
« Borbotruc de Salon » : Comédiens et musiciens présentent la revue Borborygmes à travers une sélection de textes, nouvelles et poèmes, parus dans les derniers numéros. Spectacle de poche pour le « semestriel le plus petit du monde ».
–> « Dans la fabrique d’une revue »
Une installation ludique pour découvrir les rouages d’une revue.
De la réception des manuscrits à la distribution en librairie, quelles questions, quelles réponses, quelles options ?
La revue littéraire et graphique Borborygmes partage ses secrets de fabrication.


14h00-15h00 Salle Jean José Marchand
« Poème, philosophie, arts : Peut-être une revue par « joui-dire » : dans le prolongement de Temporel revue en ligne paraissant deux fois par an depuis 2006, Peut-être voit le jour chaque Nouvel An, depuis 2010. Pour décrire notre travail, nous utilisons l’expression de Claude Vigée, qui parlait du poème comme « connaissance par joui-dire ». Cette façon de dire, qui allie l’allégresse à la parole, va nous permettre de développer notre perspective. Il nous paraît que le poème, la pensée et chaque forme d’art – photographie, peinture, sculpture, gravure, musique –, de façon solidaire, constituent une initiation, rude mais joyeuse, à l’exercice de la subjectivité partagée. Ainsi, avec liesse et souplesse, « danser vers l’abîme », selon une autre expression de Claude Vigée, mais aussi sur l’abîme, en songeant à Baudelaire.
Avec Guy Braun, Beryl Cathelineau-Villatte, Frédéric Le Dain, Anne Mounic.
Lectures poèmes de Claude Vigée.

14h30 -15h30 Salle Édouard Glissant
« Ecritures de soi entre les mondes. Décrypter la domination » : autour du no 36 de Tumultes
Quelles ressources d'expression, d'émancipation mais aussi de compréhension ou même de connaissance, l'écriture de soi procure-t-elle, lorsqu'elle émane d'individus transfuges - d'une classe sociale ou d'une culture à l'autre, d'un monde minoritaire à un monde majoritaire partageant des préjugés haineux ou diffamants à l'égard de ces minorités ? En quoi cette activité d'écriture est-elle propice à un décryptage des rapports de domination sociaux ou politiques ? Venant de la littérature, la philosophie ou la sociologie, les contributeurs à ce volume se penchent sur des autobiographies, des témoignages, des correspondances ou des journaux intimes. Leurs textes tissent des liens entre des expériences et des approches pourtant séparées par les lieux, les circonstances et les époques.
Avec Martine Leibovici (coordinatrice du numéro), Sonia Dayan-Herzbrun, directrice de la publication. Et XXX ?

15h00-16h00 Espace Éphémère
Rencontre autour la revue Le Sujet dans la Cité (éditions Terraèdre) avec Michel Agier et Michel Gromer sur la question des réfugiés, déplacés, sans abri…

15h00-16h00 Salle Jean José Marchand
« En compagnie de Marie Étienne » : table ronde en présence de l’auteur, de l’éditrice de la revue, de la coordinatrice du numéro et de trois de ses contributeurs. Ce volume 47 de la revue Nu(e), à propos duquel s’entretiendront les différents invités (poètes, éditeurs, musicien, universitaires) retrace les étapes du parcours de l’auteur.
Avec Marie Étienne, Béatrice Bonhomme, Marie Joqueviel-Bourjea, Paul Louis Rossi, Yves di Manno et Jean-Yves Bosseur.


15h30 -16h30 Salle Édouard Glissant
« La place : une sortie de l'architecture » : Un terre-plein, un air libre qui brise la ville et ses pesanteurs, "un plein air", "le plein air des révolutions" (W. Benjamin). Pur lieu politique. La place saute les frontières. Elle saute les écrans.Elle joue avec les langues. La place moderne est contagieuse. Tunis. Le Caire. Madrid. Athènes.
Elle est un texte étrange : pas encore écrit, et pourtant déjà lieu de ralliement, dont le passé ne se révèle qu'à l'aune de son présent. Une place se retrouve toujours vide après coup. Un vide dynamique, historique : il cherche à quitter l'ordre du spectaculaire bourgeois pour entrer dans celui de l'événement et du nombre.
Un lieu à construire et déjà prêt. Une virginité étrange.
Une proposition de Vacarme avec Dominique Dupart, Sophie Wahnich et Emmanuelle Gallienne.

16h00-17h00 Salle Jean José Marchand
La revue Continuum propose un dialogue autour de l'œuvre d' Esther Tellermann en sa présence et avec Bernard Desportes, Jean-Michel Maulpoix, Laurent Fourcaut, Marcel Cohen, Patrick Née, Michel Elial, Esther Orner, Marlena Braester.

16h30 -17h30 Salle Édouard Glissant
« L'architecture et ses images » : table ronde proposée par Sociétés & Représentations n° 30. L’architecture existe bien au-delà de ses murs et de ses usages. Elle se constitue notamment de ses multiples représentations matérielles ou mentales et de leurs réceptions. Autrefois domaine exclusif des architectes professionnels et des artistes, les représentations des édifices et des sites construits, dans des techniques diversifiées, répondent aujourd'hui à des enjeux multiples : utiles à l'industrie du tourisme, à la métamorphose de l'idéologie des acteurs, à la mémoire technologique, ou déterminant l'impact de tournages sur l'économie locale, et aussi bien les effets de la réception des grands projets.
Avec Evelyne Cohen, Gérard Monnier, (coordinateurs du numéro) Juliette Pommier, Myriam Tsikounas.

17h00-18h00 Salle Jean José Marchand
« d’un bleu critique » : une rencontre autour et avec Jean-Michel Maulpoix à l’occasion de la sortie du dernier numéro de Faire Part avec Alain Coste, Jean Gabriel Cosculluela (sous réserve), Corinne Godmer, et Chantal Collomb-Guillaume...

17h30 -18h30 Salle Édouard Glissant
« L'avenir de la démocratie et la question du progrès/déclin de notre société et de nos institutions » : un débat proposé par Le Philosophoire, autour de son n°36 "Progrès/Déclin", octobre 2011. Qui se dirait ouvertement antidémocrate aujourd’hui ? Personne, ou pas grand monde. Pour autant, la démocratie est-elle la solution à tous les maux dont souffrent nos contemporains ? Ne peut-elle connaître des excès ? Ne contient-elle pas les principes de sa propre perversion ? Entre un républicanisme élitiste et un démocratisme qui fragilise les institutions républicaines, quelle serait la bonne mesure ? Avec Dominique Schnapper (Directrice d’étude à l’EHESS, ancienne présidente de la Société française de Sociologie, membre du Conseil Constitutionnel (mandat 2001-2010), Vincent Citot et Jean-Claude Poizat, membres du comité de rédaction du Philosophoire.

18h00-19h00 Salle Jean José Marchand
La Passe paie l’apéro (poétique)
Revue hors norme qui cultive les échanges et traque les langues de la poésie surtout où on ne les attend pas, La Passe a six ans. À cette occasion, c’est aux Blancs Manteaux qu’elle entrouvrira le sien pour dévoiler les charmes de son numéro 13. Elle se mettra en quatre – ou cinq – autour de Tristan Felix et Philippe Blondeau pour faire sonner quelques textes avant d’inviter les amateurs à discuter de son aventure, de ses rêves et de ses projets.










.  | index










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .