agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Romnesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 1832 .



La toile d\'araignée
poèmes [ ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [metanoia ]

2006-08-23  |     | 




Ecoute les voix de ta pérégrination
Qui te font astre suspendu
De la faiblesse.
Ecoute tes voix stagnantes
Fuyant ton écoute dérivée
De l’absence.
Donne un socle à ton écoute.
Ecris sur les alvéoles planant le vide
Les voix de la suspension.


Trouves-tu une péréquation
De l’écoute
Entre pérégrination
Et suspension ?


Non, me disent les voix.
La péréquation est néant.
Il y a seulement des murmures
Confus, effacés, absurdes,
Immatures à force de fragilité
Et sans raisons d’être.


Il faut effacer l’écoute
Parce qu’on n’a des voix
Matricielles que des murmures
Diaprés de mélodies, d’horizons
Trop sobres pour devenir vérité,
Trop éphémères, trop doux
Pour devenir socle de la parole.
Trop lointains pour scander
Le temps et renaître confluence
De la Vision et du Verbe.


Tout l’être était péréquation.


Maintenant
Tout l’être est néant.
Et le néant c’est la toile d’araignée
De l’écoute et des voix.
La toile d’araignée c’est la mémoire
Sourde de l’équilibre et de la vérité.
Tout ce qui reste de l’écoute fidèle
A la source, à la matrice
N’est que suspension
N’est que toile d’araignée
Qui se plaît à pérégriner
La suspension !


Absurde est notre toile d’araignée


Qui suspend l’être dans le néant.
Dans la suspension une voix
Résonne encore et fait vibrer
Les fils du doute.
Elle naît de chaque sommeil
De chaque rêve de chaque voyage
Elle délivre la sourdine du silence
Et dresse un éveil lointain
Sur le belvédère de la conscience
Des échos mortifiés d’attente.







.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .