agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Publicité Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur




Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 2813 .



Vocation de poète
poèmes [ ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Friedrich_Nietzsche ]

2008-06-13  |     |  Inscrit à la bibliotèque par Guy Rancourt



Lorsque tantôt me reposant,
Je me trouvais sous les arbres sombres,
J’entendis frapper, frapper doucement,
Avec grâce, comme en mesure,
Je m’énervai et fis la grimace,
Mais enfin je cédai,
Jusqu’à ce qu’imitant le poète,
Moi aussi je me misse au tic-tac!

Tandis qu’ainsi se poétisait
Syllabe par syllabe le tope-là,
Il me fallut rire soudain, rire
Un quart d’heure de long!
Toi, un poète, un poète, toi?
Quel mal te dérange la tête?
- « Oui, monsieur, vous êtes un poète »,
Il hausse les épaules, l’oiseau Pic!

Qui attends-je dans ces buissons?
Pour qui fais-je le brigand qui épie?
Est-ce une maxime, une image?
Ma rime chevauche en hâte :
Ce qui rampe et saute, aussitôt
Le poète le met en son vers.
- Oui, monsieur, vous êtes un poète »,
Il hausse les épaules, l’oiseau Pic!

Les rimes, à mon sens, sont comme flèches –
Comme cela se débat, tremble et bat,
Quand la flèche dans une noble part
Du corps de la bête pénètre!
Ah, vous en mourrez, pauvres diables,
Ou chancelez comme ivrognes!
- « Oui, monsieur, vous êtes un poète »,
Il hausse les épaules, l’oiseau Pic!

Profonds traits pleins de hâte,
Parolettes ivres, comme cela se presse,
Jusqu’à ce que tous, ligne à ligne,
Au tic-tac vous vous suspendiez.
Il y a une gent cruelle
Que cela réjouit? Méchants, les poètes?
- « Oui, monsieur, vous êtes un poète »,
Il hausse les épaules, l’oiseau Pic!

Railles-tu, oiseau? Veux-tu plaisanter?
Cela va déjà assez mal en ma tête,
Plus mal encore le faut-il en mon cœur?
Crains, ah, crains ma fureur! –
Pourtant le poète – il tresse ses rimes,
Même en rage, mal ou bien.
- « Oui, monsieur, vous êtes un poète »,
Il hausse les épaules, l’oiseau Pic!

(Friedrich Nietzsche, Appendice au Gai Savoir)

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .