agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Romnesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 1766 .



Les coins de la sphère (2)
poèmes [ ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Salvamaria ]

2008-02-01  |   

Literary Translation - Translations of classic and original poetry and other materials %Ce texte est une suite  | 



Tu dors. L'année s'est envolée sans toi
une deuxième sortie dans le Tymps de l'histoire
pour la première fois, entre les petits moments
maintenant, à Noël
sans brume, sans fumée
enfin ressemble à ta voix
ceci oui, de la joie
d'entendre l'appel du radical
et du logarithme complexe
aux toiles du changement de l'impossible

Le vent froid qui gèle la brume
avec beaucoup de grive à la place de cloaque
voilà l'accent arrivé avec la sphère et le dé
où je pensais laisser tout tomber
m'occuper de l'île au roseau
chercher le golfe de la mer
avec plage et rochers
retrouver le roc
d'où plonger dans l'abîme
comme Il l'avait fait
le joueur aux perles de verre

Enfin, Igitur. Tes yeux étincellent
comment as tu dit tout tellement bien
Un seul souffle
ces gars
sans montre et boussole
ont trop oublié
et ont perdu le nerf de chevaucher
et les couleurs du lever du soleil

entre oui et non
tu as choisi l'(imp):ossible
yaaaaaaaaahhhhhhhhhh
des mains transpirées
comme un marmot galeux
tu as eu l'impression
accepte toi ce mensonge
que dans l'amour
bougent les deux

ne te jette pas
d'en haut du Phare genové
tu sais que sur la ruelle du vent
à la croisées des pensées
dans la maison enrobée de lierre
j'ai un poêle
et une échelle intérieure
mes pièces sont à la scène ouverte
le « cortina » ne tombe jamais
et il ne se lève non plus
il tombe pour enlever la poussière
se débarrasser du t
d'une autre parenthèse
d'une autre pièce de théâtre
accoucher
des illusions, confusions
nuages de pensées
.................................

avec la clé magique du trident
je te laisse à l'adresse d'une nouvelle montagne (fuzzy)
(http://www.ams.org/mathmedia/)



(d'après "Colțurile sferei", Ioan-Mircea Popovici)


Montréal, 31 janvier 2008


.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .