agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Publicité Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur




Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 2039 .



Tante Lorraine
poèmes [ ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [gui ]

2006-01-25  |     | 




L…OR…reine…LORRAINE
L…OR…loriot…LORRAINE
Petit oiseau enjoué
Merle d’or ou grive dorée
Ma tante Lorraine est si gaie
Et toujours sereine
Acadienne lointaine
Laurée d’une couronne de laurier
Ou d’une autre lauréole?
Sassafras, camphrier ou cannelier
Comme auréole?

L…OR…renne…LORRAINE
L…OR…Lorient LORRAINE
Morbihan et non Aquitaine
Ma tante Lorraine est née
Dans sa Bretagne lointaine
Et non en Lorraine
Soudain j’entends la voix de ma mère
Claironner sur le perron ce vieil air :
« En passant par la Lorraine
Avec mes sabots,
Rencontrai trois capitaines,
Avec mes sabots dondaine,
Oh! Oh! Oh! Avec mes sabots.”
Pensait-elle à toi, belle Acadienne?
Chantait-elle pour toi, tante Lorraine?
Nul ne le sait et nul nous le dira
Car maintenant elle zinzinule pour les anges!

L…OR…ré,mi,fa,sol,la…LORRAINE
L…OR…Lorne…LORRAINE
Petit hameau et bled perdu
Derrière Jacquet River, village de ton père,
Arrière-pays de ton enfance
À deux doigts de la Baie-des-Chaleurs
Es-tu déjà allée petite là-bas tante Lorraine
Cueillir des fraises, ronces ou catherinettes
Avec Mary-Lou et Évangéline, tes soeurettes?
Avec ton père? Ta mère? Ou seulette?

L…OR…rayon…LORRAINE
Rayon d’or et lune argentée…LORRAINE
Oriole orangé qui dort
Aux sons des cloches de l’église de Belledune
Tante Lorraine, es-tu dans la lune?
Es-tu perdue dans les dunes?
À tant vouloir remonter le dévidoir
De ton prénom teinté d’or et d’ivoire
Tante Lorraine
J’entends encore la voix de ma mère
Fredonner toujours ce vieil air :
« Un bouquet de marjolaine,
Avec mes sabots,
Je l’ai planté sur la plaine,
Avec mes sabots dondaine,
Oh! Oh! Oh! Avec mes sabots.”
Oui, c’est à toi, belle Acadienne
Oui, c’est pour toi, tante Lorraine
Que chantonnait autrefois sur le perron
Ma mère, cette vieille chanson…

L…OR…reine…LORRAINE
L…OR…loriot…LORRAINE
Petit oiseau enjoué
Merle d’or ou grive dorée
Tante Lorraine
J’entends toujours la voix de ma mère
Turluter le doux refrain de cette chanson lointaine
« En passant par la Lorraine,
Avec mes sabots,
S’il fleurit, je serai reine,
Avec mes sabots dondaine,
S’il y meurt, j’y perds ma peine,
Oh! Oh! Oh! Avec mes sabots.”

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .