agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Publicité Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur




Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 470 .



Makuscha II
poèmes [ ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Hermann_Hesse ]

2015-02-22  |     |  Inscrit à la bibliotèque par Guy Rancourt




C’était un rêve. – Devant moi, à l’infini,
S’étendait la mer blême. La plage était vide.
La tempête a déchargé sa colère, le jour paraît gris,
Des traînées de nuages passent au-dessus des terres.
C’est alors que je t’ai vue. Tu étais au sommet de la tour,
Comme si tu regardais dans le vaste lointain,
Comme s’il y avait au loin, caché par la tempête,
Un beau pays, le pays où tu es chez toi.

Tu pensais à moi. Ton visage était en pleurs.
Les joues pâles, l’œil ouvert et farouche,
Comme si tu cherchais dans la lumière jaune du matin
Une image tendrement aimée, perdue depuis longtemps.

Las ! le vent traversait caressant ta chevelure,
Comme le vent d’automne traverse les arbres aux fleurs fanées,
Avec au-dessus la troupe grise des nuées,
Ton pays à tes pieds ! – C’était un rêve.

(François Mathieu, Hermann Hesse, poète ou rien,
Paris, Calmann-Lévy, 2012, pp. 107-108)

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .