agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Publicité Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur




Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 1713 .



Ô Capitaine ! Mon Capitaine !
poèmes [ ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Walt_Whitman ]

2014-07-31  |     |  Inscrit à la bibliotèque par Guy Rancourt




Ô Capitaine ! Mon Capitaine ! notre terrible odyssée est terminée,
le navire a rongé chaque filet, nous avons gagné notre gageure,
le port est proche, j’entends les carillons et la clameur de la foule
pendant que mes yeux suivent la quille solide, le vaisseau farouche et intrépide.
Mais ô cœur ! cœur ! cœur !
Ô gouttes de sang rouge qui s’écoulent
sur le pont où mon Capitaine repose
tombé raide mort.

Ô Capitaine ! Mon Capitaine ! levez-vous et écoutez les carillons.
Levez-vous – le drapeau est déployé pour vous – le clairon klaxonne pour vous,
pour vous les bouquets et les couronnes enrubannées, pour vous les rivages agités,
pour vous, ils appellent de leur visage tourmenté la foule suppliante.
Par ici Capitaine ! Cher père !
Ce bras au-dessus de votre tête !
C’est un certain rêve qui s’envole sur le pont
car vous êtes tombé raide mort.

Mon Capitaine ne répond plus, ses lèvres sont pâles et raides,
mon père ne sent plus mon bras, il n’a ni pouls ni volonté,
le navire est ancré sain et sauf, son périple est terminé et bien accompli,
le navire victorieux entre avec son butin de son terrible voyage.
Exultez, ô rivages et claironnez, ô carillons !
Mais je me promène d’un pas lugubre
sur le pont où mon Capitaine repose
tombé raide mort.
1871

(Walt Whitman, « O Captain ! My Captain! » in
Leaves of Grass, nouvelle traduction française de Guy Rancourt)

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .