agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Publicité Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur




Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 786 .



ma réalité en coulisses
poèmes [ ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Salvamaria ]

2014-06-08  |     | 



je sais bien...
le painseau est un painseau
l’atelier, un atelier,
le chevalet, un chevalet,
même Adéla est ton modèle,
que je préfère le plus...
elle reste toujours figée
dans la lumière...

je demande souvent ma solitude:
à quoi pourrait avoir l’air
les escaliers jumeaux?

je n’ai aucun doute
que le sentier descende vers la mer,
ni que la maisonnette au toit de roseau
soit autre chose que l’atelier du Peintre,
pris en photo,
pour me montrer qu’il est à l’intérieur
et qu’il peint...
j’ai même un indice:
ses pantoufles de peintre
sont bien rangées
à l’entrée,
donc...

tout cela existe - c’est sûr - accompagné
par le chant de ma réalité,
mais, sans la voir,
l’imagination entre en scène...
je n’ai aucune idée
de la façon dont elle est depuis toujours
le maître de ma vie...

au début...
Eminescu et Nichita
avant la poésie...



j’ai appris que, pour le peintre,
les couleurs peuvent bien se traduire en mots,
comme, pour le poète, les mots
sont des couleurs et chants mystérieux...

je ne sais pas s’il existe une technique en tout
et une logique qui se garde loin de moi,
pour ne pas me conquérir avec ses lois
et refroidir mon coeur...
je ne crois qu’à la grâce divine
et à l’insoutenable légèreté de l’être...

nous sommes des milliards sur la terre
et beaucoup, beaucoup plus, au ciel,
à la cueillette d’étoiles immortelles...
mais très peu nombreux vivent en moi
ma vie d’ici et d’ailleurs,
où je suis pour être,
dans La Voie lactée, peut-être,
21 grammes,
voyageur d’une seconde sur la terre
en plein mois de juin...

quel hasard! le Poète est, ce mois-ci,
le surveillant de baignade
sur la plage comblée d’une grande âme
et de mouettes parlantes...








*juste avant le retour à Montréal

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .