agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Publicité Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur




Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 1052 .



mon bel ami Si
poèmes [ ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Salvamaria ]

2014-03-26  |     | 



Si je retournais à la ligne de départ
(c’était une nuit blanche
quand tu es venu chez moi
boire du thé vert au jasmin),
j’y resterais tard... jusqu'à la fin des temps,
en se demandant, d’un regard souriant,
jusqu'à quand?

Si je pouvais reculer le temps,
je ne laisserais plus le réveil matin
faire du bruit,
j’attendrais l’appel des mouettes
se réjouissant de notre grasse matinée,
allongée, avec tant de grâce,
jusqu'à midi...

Si tu préparais le café,
moi, j’écouterais le Petit Prince,
pris entre les mots lunaires de Saint Exupéry
et la voix ensoleillée de Florian Pittiş...
toi, tu serais heureux que je te trompe
avec un autre univers...

et pourtant... et pourtant...

Si tu savais... quelle ressemblance!
(deux gouttes de rosée qui écoutent
la musique des pieds nus
dans l’herbe matinale),
tu retournerais chez moi,
où le lieu resté vide
est occupé par ton absence...

Si j’étais celle qui prépare
le matin pour une nuit d'antan,
tu écouterais Le mur une énième fois,
après quoi, tu me raconterais...
(ce n’est pas nécessaire,
chaque fois tu pleures
en entendant la voix de Ana).

Si tu n’avais pas atteint si tôt la ligne d’arrivée,
je ne sais pas ce que j’aurais pu faire
pour reprendre ensemble notre chemin
vers le même départ...

.....................................
Si, mon ami,
tu es si beau, si fragile,
... un rêve...
toujours le meilleur témoin
de l’éphémère,
mais, Si, mon amour est éternel,
renfermé dans un cercle au rayon infini,
comme un soleil dans la voix chantante
qui m’accompagne, sans condition,
chaque jour... partout...
.....................................

la prochaine fois,
quand tu me rendras visite,
je te préparerai un souper royal
comme tu m’avais demandé
à ton départ...

crois-moi,
Si sera absent.

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .