agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Publicité Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur




Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 1221 .



Chorégraphie d’un pays, extraits
poèmes [ ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Gatien_Lapointe ]

2014-02-03  |     |  Inscrit à la bibliotèque par Guy Rancourt



Si le printemps revient dans ce pays
Il m’emplira le cœur comme une balle.

(…)

Si tu ouvres les yeux,
Si tu poses les mains
Sur la neige, les oiseaux, les arbres, les bêtes
Patiemment, doucement,
Avec tout le poids de ton cœur;

Si tu prends le temps par la main
Et si tu regardes la terre
Patiemment, doucement;

Si tu reconnais les hommes d’ici,
Si tu reconnais cette douleur
Qui tremble au fond de leurs prunelles;

Si tu écris les mots d’amour et solitude
Patiemment, doucement,
Sur chaque maison, sur chaque saison;

Si tu nommes le pain, le sang, le jour, la nuit
Et ce feu sauvage et précis
Qui brûle au cœur de toutes choses;

Si tu embrasses chaque mort de ton enfance
Patiemment, doucement,
Avec tout le poids de ton désespoir –

Alors ton pays pourra naître.

(…)

-Miroir déployé ombre et soleil dédiés
Je prends par la main ma souffrance
Ma foi ma fièvre m’illuminent
Homme je nais à même mes racines
Et porte futur l’extrême sanglot du feu
Entre rade et l’errante chanson
Je souffle sur le tranchant de ce glaive
Je choisis le plus simple mot d’aimer

Tout entier dans l’instant le cœur à nu
On m’a armé d’une seule caresse
Un soir le temps fait l’amour à la terre
Mon enfance revient de rive en rive
Et je prends ressemblance dans cet arbre
Éclair tenant en joue la mort
J’ouvre la demeure d’une parole
Je te confie ce feu qui tremble

Québec ton sang ta langue ta patrie

(Gatien Lapointe, « Chorégraphie d’un pays », in Québec, album de photos de Mia et Klaus, Montréal, Libre Expression, 1980)

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .