agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Publicité Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur




Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 1592 .



L’Aimant
poèmes [ ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Hermann_Hesse ]

2013-02-18  |     |  Inscrit à la bibliotèque par Guy Rancourt




Lors, dans la nuit douce, ton ami reste éveillé,
Empli de ta chaleur, de ton parfum encore,
De ton regard, de tes cheveux, de tes baisers – ô minuit,
Ô lune, ô étoile et brume azurine !
Mon rêve descend, abyssal, en toi, mon aimée,
Comme dans la mer, la montagne, la cassure,
Jaillissement des flots, bouffées d’écume,
N’est soleil, racine, animal,
Que pour être près de toi,
Au plus près de toi.
Loin de là, Saturne fait sa ronde, et la lune, je ne les vois,
Ne vois que ton visage dans la pâleur des fleurs,
En silence, je ris, en ivresse, je pleure,
Le bonheur, la douleur n’est plus,
Il n’y a que toi, que toi et moi,
Plongés dans l’univers sans fond, dans la mer profonde,
Nous nous y sommes perdus,
Nous y mourons, nous y renaîtrons.

(François Mathieu, Hermann Hesse, poète ou rien,
Paris, Calmann-Lévy, 2012, pp. 288-289)

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .