agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Romnesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 1017 .



réaction de pétrification
poèmes [ ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Tyly ]

2012-07-31  |   

Literary Translation - Translations of classic and original poetry and other materials %Ce texte est une suite  | 



c’est une sorte de changement narratif

pour ceux de hautes classes d’évolution

en évinçant la notion de groupe

préoccupés seulement par l’individu-même

un espace reclusé et glacial

comme une parataxe où nous ne trouvons pas notre sens

nous avons construit des frontières virtuelles pour

des sentiments des antivirus upgradés au millennium

c’est plus difficile de définer que

te défendre là dans ton lieu

ta petite boîte intime de mail

ton addresse impersonnelle sans numéro et code postale

qui saurrait comment te trouver



je voudrais m’éloigner du lieu où

je me suis né

changer de perspective

je ne veux pas que tu me lises quelque chose d’amour mais

quelque chose qui l’arrête quelque chose que tu n’as plus lu

à haute voix une pensée semi-précieuse sur la vie

dans une atmosphère ouverte des couvertures bohèmes d’alcool

un poème de verlaine

tu m’as ecrit sur une année de notre enfance

quand nous nous aimions sous des tremblements

la terre n’a pas su qui le piétinait

si

facilement



tu mélanges deux liquides nomons-les larmes

tu vas voir qu’au froid ils se transformeront

dans des précipitations pour lesquelles tu n’as pas besoin de nuages

seulement qu’un de nous ne pleure pas

n’ait pas d’envie

aujourd’hui j’ai vu des cris dans l’air

mes oiseaux de la poitrine qui regardent après vous

mon faucon courageux près de mon âme

maître allons-y

il y aura d’autres oiseaux à voir

pourquoi as-tu fait le feu pour l’hiver

près d’une eau si froide sans vue au ciel

qui devons-nous attendre

et moi je tourne pour ne le pas voir c’est la dernière fois

quand il est assis sur ma main en attendant qu’on vole

il ne sait pas que j’ai coupé une de ses ailes

au-delà de mon coeur

des larmes qui

n’ont pas eu besoin de nuages

pour se transformer en pierre



.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .