agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Publicité Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur




Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 2232 .



De Norvège venue …
poèmes [ ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Gérald_Godin ]

2011-03-30  |     |  Inscrit à la bibliotèque par Guy Rancourt



De Norvège venue
la potentille son potentat
exerçait
sur la passiflore
et le panais

c’était Via Veneto
z’aviez des gants de filoselle
et je philosophais

la musique de tes paroles
me cachait leur inanité
l’été s’en va l’été se meurt
l’hiver est pressenti

l’Italie survint au salon
la larme à l’œil évidemment
c’était Via Veneto
et je philosophais

le jour a mis son manteau noir
et l’on tire les rideaux
à tire-larigot
du miserere jusques à vitulos
des enfants que tu vitupères
pour leur servir de père
il ne restera même pas l’os

dieux j’ai pourtant vieilli
plusieurs fois vu l’automne
déculotter les arbres maria
couper dans ma cour
ses bégonias à la hauteur
des tibias

la nuit est l’automne de chaque jour
la musique de ton manteau noir
et mon cœur d’amour entrepris
pour me servir de père
il ne leur reste même pas l’os

(Gérald Godin, Nouveaux poèmes, 1963)

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .