agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Publicité Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur




Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 4170 .



Mers-el-Kébir
poèmes [ ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [LARBAUD,_Valery ]

2009-09-23  |     |  Inscrit à la bibliotèque par Guy Rancourt



J’aime ce village, où sont les orangers,
Sans se voir, deux jeunes filles se disent leurs amours
Sur deux infiniment plaintives mandolines.
Et j’aime cette auberge, car les servantes, dans la cour,
Chantent dans la douceur du soir cet air si doux
De la « Paloma ». Écoutez la paloma qui bat de l’aile…
Désir de mon village à moi, si loin ; nostalgie
Des antipodes, de la grande avenue des volcans immenses ;
Ô larmes qui montez, lavez tous mes péchés !
Je suis la paloma meurtrie, je suis les orangers,
Et je suis cet instant qui passe et le soir africain ;
Mon âme et les voix unies des mandolines. »

(Valery Larbaud, Les Poésies d'A.O. Barnabooth, 1913)

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .