agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 128 .



La mariée du mannequin en bois de peuplier
personnelles [ ]
(le mot de la fin)

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Salvamaria ]

2018-09-28  |     | 



La croix en bois de peuplier :
Hey, pleures-tu ?

La mariée :
Je ne pleure pas, mon mannequin ; je me tais, j'aime tellement entendre tes murmures... la rouille frémissante des feuilles en automne...
................................
...........................................

La vie c'est court, mais c'est long des petits boutes...

Si jamais l'absurde n’existait sur terre, je ne serais pas résigné à vivre toute cette éternité...

La vie est un jeu, la mort en est un autre...

L’illusion est la sœur jumelle de la réalité. Quand elles se rencontrent, elles se regardent, pareil à deux boxeurs avant le match et, à l’unisson, elles éclatent : ce n'est pas vrai ce que tu vois, la vérité se trouve au-delà de l'imaginaire...

Tu trouveras l'âme-sœur auprès de quelqu'un qui porte toujours avec lui un grand parapluie, pour deux...

L’oiseau vole d'une autre façon quand, toi aussi, tu le regardes...

La solitude est un art de vivre; 1+1 = nous, c'est un chef-d’œuvre, une cathédrale où tu entres confiant que rien ne soit jugé d’après les lois faites par les humains...

Les fragilités des autres, n'en profite pas; un jour, tu vas les ressentir deux fois plus fort étant tes propres blessures...

Tu sers les morts autrement que comme tu servirais les vivants...

Le temps est le plus grand ennemi de l'homme, c'est lui qui l'a inventé, c’est lui qui en écope...

Je sais que tu aimes les mots... ce n’est pas un péché, mais les mots peuvent blesser, ils peuvent aussi caresser... le regard a la même force...

Ne quitte jamais l'Île du Bonheur, tu y trouveras toujours un mot autour duquel tourne tout l'univers...
aimer

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .