agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Romnesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 1356 .



Turner-Whistler-Monet: dialogue à trois au Grand Palais
article [ Arts ]
AP

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [NMP ]

2004-10-13  |     | 



Il me semblait que Turner devait être le passage entre la tradition et l'impressionnisme", écrivait Henri Matisse. Chacun pourra juger sur pièces dès mercredi, et ce jusqu'au 17 janvier, au Grand Palais, à Paris, avec l'exposition Turner-Whistler-Monet, qui restitue le dialogue artistique entre ces trois peintres, respectivement anglais, américain et français.

Partie de Toronto, où le Musée des Beaux-Arts de l'Ontario a eu le premier l'idée de cette confrontation, avec le concours du Musée d'Orsay à Paris et de la Tate Britain à Londres, cette exposition internationale rejoindra les bords de la Tamise après son escale parisienne. A cette occasion, elle bénéficie de la présence quasi-magnétique d'"Impression, soleil levant", dont le Musée Marmottan Monet a exceptionnellement accepté de se dessaisir.

"Le dialogue s'établit très bien avec 'Impression, soleil levant' en pivot, au centre, de manière à faire rayonner toutes les données de l'exposition", a expliqué lundi à l'Associated Press la commissaire Sylvie Patin, conservateur en chef au Musée d'Orsay.

A ses yeux, le propos de cette exposition est d'abord de "rendre manifeste la composante anglaise de l'impressionnisme", mouvement né officiellement en 1874, mais déjà élaboré dès 1869. En effet, souligne Mme Patin, la mort de Turner a fait entrer dans les collections britanniques quelque 20.000 oeuvres, qui "allaient être regardées par les peintres, notamment par Whistler et Monet".

C'est à Londres que commence la relation entre les trois artistes: Claude Monet (1840-1926), le plus jeune du trio, y découvre en 1871 les oeuvres de Joseph Mallord William Turner (1775-1851), mort 20 ans plus tôt, notamment celles du legs Turner, ainsi que les premiers "Nocturnes" de James McNeill Whistler (1834-1903), qui lui-même avait ressenti très jeune un attrait pour les paysages du maître anglais.

"Les peintres correspondent entre eux par des lettres, des conversations, mais également dans leur oeuvres. C'est visible dans les vues de la Tamise de Whistler et Monet depuis les fenêtres du 'Savoy Hotel'", observe Mme Patin, notant que chacun conserve néanmoins sa personnalité et sa technique, "l'un la gravure (Whistler), l'autre le pastel (Monet), l'autre l'aquarelle pour Turner".


Claude Monet Le Parlement, coucher de soleil, 1904.
Huile sur toile, 81 x 92 cm, Zürich, Kunsthaus Zürich



Les oeuvres de Turner exposées au Grand Palais, dont une trentaine viennent de la Tate Britain, font glisser peu à peu le regard du spectateur du réalisme d'un peintre d'abord inspiré par les maîtres du XVIIe siècle, à commencer par Claude Lorrain, jusqu'à un impressionnisme en germe, que Monet fera éclater en couleurs somptueuses, Whistler s'orientant vers une vision plus poétique et presque japonisante.

Plutôt que d'une influence, Sylvie Patin préfère évoquer une "parenté de vision" entre les trois peintres, d'autant que, comme elle le rappelle, "les impressionnistes ont souvent dit qu'ils ne descendaient pas de Turner mais que Turner avait confirmé leur vision".

Des rives de la Tamise à la lagune de Venise en passant par les bords de Seine, le trio dialogue constamment, par oeuvre interposée mais aussi par le truchement d'une correspondance fournie et d'intermédiaires comme l'écrivain symboliste Stéphane Mallarmé, ami personnel de Whistler.

Certes, le maître anglais ne peut dialoguer au sens strict avec ses deux confrères. Pourtant, "il s'agit quand même d'un triangle dans la mesure où à l'influence de Turner, s'ajoute l'influence de Whistler sur Monet et de Monet sur Whistler".

Malgré les querelles d'écoles, cette relation triangulaire ne versera jamais dans la rivalité, assure Sylvie Patin.

"Je ne crois pas beaucoup à ces idées d'émulation", poursuit la commissaire. "Dans ses lettres, Monet à propos de Whistler parle d'affection, d'amitié. Il disait que Whistler l'avait introduit à la Royal Society of British Artists et l'avait invité à exposer à son exposition."

L'événement aux galeries nationales du Grand Palais s'inscrivant dans le cadre du centenaire de l'Entente cordiale, Mme Patin "ne souhaite pas que l'on bâtisse le sujet de l'exposition sur une polémique entre les peintres". Du reste, souligne-elle, "quand on passe des 'Nocturnes' de Whistler aux 'Matinées sur la Seine' de Monet, cela se fait plutôt dans un climat harmonieux, en douceur."

lundi 11 octobre 2004, AP.

.  | index










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .