agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Romnesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 2028 .



Les noèmes du logos
article [ Livre ]
Incursion dans elongalogie

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Seemis ]

2003-11-08  |     | 



Les noèmes du logos
par gheorghe Sârbu

Une des pensées qui me ravagent depuis longtemps même, est extrêmement bien surprise par M. H.-R. Patapievici dans le syntagme de „la pensée qui les pense” (Un argument et une défense) de son livre, Le ciel vu parmi la lentille, apparue à la Maison d’éditons Nemira, Bucarest 1996, dans la collection TODEM. En ce qui me concerne, je déclare ouvertement que cet effet de cause, qu’une autre personne voit aussi „l’Entier” qui nous exprime parmi l’idée de répenser la pensée, a apporté à mon ame une grande joie, justifiée, je me hâte de le dire, surtout si je relate la connotation au sens des paroles de M. Voltaire „les esprits (d’une certaine altitude) se rencontrent”. Je n’ose pas du tout de me situer là; à mon opinion, un esprit d’artiste est celui qui passe seulement son corps dans le néant; à l’égard de comment ce sera, ou plus précisément, de comment l’idée en soi-même sera reçue, je ne peux pas y imaginer une prémisse même; et puis, il ne serait pas gentil de moi de tirer vanité de mérites dont les fruits je ne peux même entrevoir. D’une autre part, je dois dire que la syntagme de „la pensée qui les pense”, pour moi, de ce moment, devient une opportunité: a) de dire quelques choses sur le discours de M. H. R. Patapievici, et b) de voir si l’idée de repenser la pensée, aussi pour mon propre usage que pour l’usage beaucoup plus large des autres formes de pensée, qu’elles tiennent de d’un don ou de l’intelligence du vulgaire, mais surtout pour déferrer la connexion entre l’élément bas de „c’est ça” et l’élément haut de „ce n’est pas ça”, dans la valeur qu’ils ont ou qu’ils acquièrent à l’égard de „la réalité des choses”, a de chance ou non. Pour une primaire symbiose, je commence cette intervention en abordant le sujet du souspoint (b) en laissant le souspoint (a) venir dans le cadre des arguments, que je comprends utiliser en vue d’obtenir une démonstration, pas comme but (un terme d’ailleurs assez insurgent) mais comme effet de cause.
En définitive, dans telles incursions, ce n’est pas la logique qui prime.

L’idée est la forme ultérieure, la Pensée est la forme initiale. Cette distinction, dite si abruptement, acquiert à son tour la forme de chose immanente, et ainsi de nouveau matériel de méthode/ système philosophique. Dès ce moment, on pose le problème du déplacement de l’Idée, de sa valeur par rapport de sa position d’équilibre; autrement dit, de „c’est ça” de l’élément bas, par rapport à „ce n’est pas ça” de l’élément haut, simultanément avec la valeur donnée à un certain moment. Si la valeur de l’idée en soi–même, dans sa qualité de Nouveauté, ne se démontre itinérante par rapport à l’ensemble des valeurs existantes – cumulées à un certain domaine d’intérêt, alors nous n’avons pas à faire avec l’effet de cause, et par conséquent l’idée respective n’est pas cause. Les choses, assez compliquées déjà en ce qui leurs est pareil, La géométrie fractale, B. Mandelbrot, se compliquent même plus, par ce qui leurs est différent, Notes et contrenotes, Eugen Ionescu. Arrivé avec ce sujet à ce point, je considère qu’il est nécessaire de faire cette précision: l’œuvre d’art n‘est pas cause, et même moins un effet de cause. L’attribut d’artiste, donc, n’est pas guidé, ni généré, - L’histoire de la philosophie, Hegel. Le vrai artiste ne donne pas deux sous du discernement; lui, ad unum -ab origine, est ce qu’est le chaos pour l’ordre, c’est à dire l’imprévu au milieu des non-choses. La seule loi de laquelle il tient compte, mais dont la fonction il refuse d’utiliser, est la loi du Moi incantatoire. Rien défini avec précision et pourtant implacablement exacte; il inspire non pas pour respirer, mais pour transpirer la respiration; ainsi, la raison d’être, le sens, aussi comme le but, sortent de la discussion. D’au-delà de toutes, et en traçant une ligne au-dessous de toutes les autres, nous trouvons l’idée de repenser la pensée, d’où la question: si l’idée est la forme ultérieure, et la pensée la forme initiale, dans quelle part du périmètre pouvons-nous placer l’inspiration ? Autrement dit, „les catégories”, dès la troisième en haut, sont-elles nécessaires ou non ? La locomotive à vapeur a signifié pour le progrès ce que l’Iliade et l’Odyssée ont signifié pour l’évolution, avec une précision: le premier exemple est partie d’un corps social, le deuxième exemple est partie d’une âme complémentaire. En dépit de toute la différence nette entre ce champ et l’autre d’interprétation, de l’amont, se distingue la remarque: au-delà du bien et du mal, c’est à dire „au-delà de nous”, demeure le Moi incantatoire. Ce big-bang du système de valeurs conformes à la „réalité des choses” est la quintessence entière; il y a deux catégories à l’intérieur desquelles on doit percevoir la réalité des choses – le voque et l’équivoque ; dès la troisième catégorie en haut intervienne l’abolition de contraire, et ainsi la possibilité que la cause „même” devienne «lui-même» effet de cause. En ce qui concerne l’inspiration, elle se trouve aussi dans le Voque que dans L’Equivoque. L’inspiration est donc un déclenchement dans et du procès de repenser la pensée. Du radical de fonction de ces deux catégories, différentes par rapport à zéro, respectivement par rapport à leur position d’équilibre, indice le pouvoir politique, dépendent le jour et la nuit de la forme de civilisation de/ pour toujours.

L’opinion que les choses qui tiennent de l’âme ne se voient, et que celles qui tiennent du corps se voient est fausse ; j’essaye de croire que c’est exactement ce que Mr. H. R. Patapievici veut dire par: “… si on accepte ce sens transcendantal accordé à l’individualité – l’individualité est le procédé par lequel notre pensée créatrice sélecte les uni- équivoques de la multiplicité – alors nous pouvons dire que l’individualité est le destin inévitable d’une certaine manière d’être homme.” La question qui se pose à ce moment est spontanée: combien de manières „d’être homme” y-a-t-il ? Une seule, la réponse vient ; la manière naturelle. Evidemment, la manière naturelle, au cours de son évolution, a du recevoir dans la cellule de son caractère le fait que ce soit une forme de monde, point de vue différent par rapport au même. Que les choses dans „être” soyent ainsi, on ne doit plus le démontrer. Destin ou non, une chose est sure: la vocation est a-personnelle. Exemple: le paysan de toute part, pour étaler sa catégorie du radical de fonction, a la terre, il sème et cueillit les fruits de la terre. Le labourage, aussi comme la fertilisation naturelle ou chimique des terrains cultivables, le binage etc. aussi que les autres travaux de jusqu’ici ou d’après ici, mais toutes d’ici, appartiennent à son destin ou plus concrètement, au non-fait temporel; l’intelligence avec laquelle il comprend à mener à bonne fin tient à son professionnalisme, c’est-à-dire à la banque à dates informationnelles (personnelle) ; comment tourner trop de pluie, le mildiou, le grêle etc. à son faveur, tient à son expérience, effectivement à l’affecte mémorial. Ces circonstances ensemble tiennent à la vocation de son signe d’ouvrier de la terre. Le labourage, aussi comme les autres travaux, y compris le travail de moissonner, ainsi commencent à devenir réalité optionnellement, c’est-à-dire elles restent libres dans sa manière libre d’être homme. Trop de pluie, le mildiou, le grêle etc. sortent de son contrôle et ainsi ils passent dans le quantum de probabilités, ce qui exprime en soi-même que la dimension de l’icunatisme, qu’il soit destin, qu’il soit don (vocation) à son tour est dépendent du haut élément, qui, à la différence de l’élément bas, n’est pas du Voque (cause et effet de cause) mais de l’Equivoque, d’où on peut dire sur le Moi incantatoire que c’est cette avidité plasmatique, qui corrige les abréviations extra-i-substantielle de „est”. Autrement dit, le Moi incantatoire se substitue à l’Entier, ce qui mene la réalité des choses dans la posture de partie de Voque de son Equivoque; une chose normale, si nous admettons que la réalité dépasse la fiction.

Dans les disciplines relatées au logos, plus additionné à minus fait plus. La calculation correcte de cet algorhytme donne la philosophie.
Repenser la pensée – Platon.
Penser la pensée – Socrate
Et, pourquoi pas?...
Ce que M. H. R. Patapievici déterminait.
Exactement „comme je disais” , conformément à M. Vigil Ierunca dans la Préface.
Et voilà comment ainsi, de l’Equivoque le logos emmène dans le Voque la Méthode de penser Elongalogie, un nouveau chapitre dans la philosophie. Mais, de cette chose, c’est suffisant pour l’instant ; ce n’est pas seulement M. Cioran qui renonce au „terme moyen”, Les catégories, Aristote, mais, comme j’observe ravi, cette nouvelle manière d’aborder les problèmes en cause (la dimension de l’icunatisme) est aussi présente dans Le ciel vu parmi la lentille, H. R. Patapievici ; une démarche bien positionnée dès ce moment.
„La concorde agrandit la valeur des petites choses ; la discorde détruit même la valeur des grandes choses”1
, chose en soi – meme, « sans testament » 2 .
« Ad rem » 3 .

1.- Concordia parvae res crescunt , discordia maximae dilabuntur .
2.- Ab intestat .
3.- A l’objet, précis, exacte.

Website://www.sarbu.ro









.  | index










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .