agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Publicité Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur




Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 5056 .



Le poète
poèmes [ ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Kahlil_Gibran ]

2009-01-27  |     |  Inscrit à la bibliotèque par Guy Rancourt



Je suis un étranger dans ce monde,
Je vis dans une solitude pesante,
Et un abandon douloureux.
Je rêve d’une patrie magique que je ne connais pas,
Et songe à des paysages lointaines que je n’ai jamais vus.

Je suis un étranger parmi les miens,
Parfois, face à l’un d’eux,
Je me demande : «Qui est-il ?»
Comment l’ai-je connu ?
Qu’est-ce qui nous unit ?
Et pourquoi je me retrouve avec lui ?

Je suis un étranger à moi-même.
Il arrive à ma voix de surprendre mon oreille,
Il arrive à mon âme de se poser des questions sur elle-même,
Mon être s’étonne de ses propres humeurs,
Rien ne se précise, tout baigne dans le brouillard.

Mon corps m’est étranger,
Et quand je me vois dans un miroir,
Mes traits m’étonnent, ils ne me ressemblent pas,
Même le fond de mes yeux ne reflète pas mon cœur.

Dans les rues de la ville, les jeunes garçons me suivent.
Ils m’appellent l’aveugle, et bousculent ma canne.
Je les luis aussi vite que je peux.

Après, c’est le tour des jeunes filles.
Elles me suivent et me traitent de sourd.
Elles en profitent pour dire des choses fort honteuses.
Je me sauve en courant.

Les hommes me traitent de muet comme une tombe.
Ceux-là me font peur.
Je les fuis avant qu’ils ne pensent à me corriger.
Pour les vieux, je suis le fou
Dont il n’y a rien de bon à tirer.

Je suis un étranger dans ce monde,
J’ai traversé la terre d’Est en Ouest,
Sans me retrouver un seul jour chez moi,
Sans croiser quelqu’un qui veuille me comprendre.
Je me lève le matin, je me trouve enfermé dans une cave horrible.
Lorsque je sors au soleil, mon ombre me suit,
Mais les ombres de mon être me précèdent,
Elles se dirigent vers je ne sais où,
En quête de choses futiles, saisissant de objets inutiles.

Le soir, je rentre, je m’allonge sur mon lit douillet et épineux,
Des idées étranges m’assaillent,
Mes sensations passent de l’agréable au douloureux,
Et la nuit, par les fissures des murs,
Arrivent les fantômes des siècles et les esprits des nations.
On se regarde, on discute, mais si je tente de les retenir,
Ils disparaissent comme une légère fumée.

Je suis un étranger dans ce monde,
Et personne ne comprend un mot du langage de mon être.

Je me promène dans les prairies.
Les ruisseaux remontent la montagne,
Les arbres se déshabillent, puis se couvrent,
Enfin ils fleurissent, se chargent de fruits,
Puis se déshabillent de nouveau.
En une minute, ils répandent leur feuillage sur le sol,
En un laps de temps infime, leurs branches glissent au sol,
Se transforment en serpents frémissants.

Je regarde les oiseaux gazouiller dans leur envol, monter puis descendre puis remonter,
Ils se transforment en femmes dénudées, cheveux au vent, le cou tendu.
Elles me contemplent passionnément,
Elles me sourient gracieusement et me tendent leurs mains parfumées.
Soudain, elles frissonnent et disparaissent, comme du brouillard,
Laissant éclater leurs rires moqueurs dans l’univers.

Je suis un étranger en ce monde,
Je suis un poète, je récolte ce que la vie sème,
Et je sème ce qu’elle a récolté.

Je suis un étranger,
Je le serai jusqu’au jour où la mort me permettra de rentrer chez moi.

(Khalil Gibran, Orages, 1920)

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .