agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Publicité Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur




Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 496 .



Le temps des sucres
personnelles [ ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Salvamaria ]

2016-03-26  |     | 



Le drapeau du Canada est rouge et porte, dans un carré blanc, une feuille d'érable (même nuance de rouge) stylisée, à onze pointes.

L’érable est, peut-être, l’arbre le plus célébré au monde; c’est lui qui nous donne le temps des sucres chaque printemps, ici, au nord du continent américain...

C’est bien avant la venue des Européens en Amérique du Nord, que les Autochtones recueillaient l’eau d’érable, activité facilitée par l’usage de raquettes permettant de marcher sur la neige, un autre apport de la culture matérielle des Autochtones. Il y a un grand attachement à cet arbre, on retrouve plusieurs festivals, festivités qui ont lieu dans les communautés francophones du Canada.

Cette eau d’érable (le sirop d’érable) et ses dérivés font partie intégrante de la culture québécoise. Plus qu’un simple produit issu de la tradition, le sirop d’érable est l’un des éléments culturels associés aux Québécois et aux Canadiens. À l’origine de nombreux mets traditionnels, le sirop d’érable demeure l’un des ingrédients très présent dans la cuisine québécoise.

Cette tradition (la culture de l’eau d’érable) est bien gardée et transmise à travers un établissement très pittoresque, appelé Cabane à sucre, qui ouvre les portes du "traditionnel" ces jours-ci, au début du printemps. Cette Cabane serve à la fabrication du sirop d’érable. Elle peut être modeste ou très grande, selon le nombre d’érables entaillés. Elle est souvent construite sur une petite colline, au centre de l’érablière, dans un endroit sec et ensoleillé. Elle a un toit en tôle à double versant et elle est bâtie de planches en bois et de poutres... L’intérieur de la cabane est presque toujours rustique. S’y retrouvent une table, un établi le long d’un mur, des bancs et des chaises. Tous les instruments en usage pour la production du sirop sont présents sur place : chaudières, moules à sucre, poêlons et autres outils indispensables. Il ne manque jamais un ring de danse.

Bien vite, la cabane à sucre est devenue un lieu de détente, et de rassemblement. La famille, les amis prennent le plaisir de s’y réunir souvent au début du printemps. De délicieuses dégustations s’ensuivent et aussi des repas copieux. Il y a de la musique, des chants et des danses traditionnels québécois et canadiens. L’atmosphère est assez country; le personnel de ces établissements est très accueillant, serviable et, bien sûr, costumés pour l’occasion. L’animation va de soi.

Qu’est-ce qu’on boit? Il y a un bar bien garni, style western...

Le séjour à la Cabane à sucre offre aussi une promenade en calèche à travers le bucolique rang des continuations bordé de belles érablières... et beaucoup d’autres activités de la tradition, qui font le délice de ceux qu’y passent quelques bonnes heures.

On attrape ici la fièvre des sucres : tous les plats ont l’arôme du sirop d’érable; les bines (fèves au lard dans la mélasse et le sirop d’érable, les cretons, le pain de campagne, les bettes (betteraves), le jambon et les œufs dans le sirop); tout y est, le dessert aussi – une crème glacée au sirop d’érable est... je ne trouve pas un mot pour la décrire, sinon... exquise...

Le séjour finit "apothéotique" avec la dégustation de tire sur la neige, qui consiste à verser le sirop épaissi et bouillant sur de la neige tassée et de le manger à peine figé, à l'aide d'une spatule de bois. Cette étape est très populaire, même au cœur de la ville, où, si la neige se fait remarquée par son absence, les commerçants vont l’inventer.

Les Cabanes à sucre, il y a une quinzaine au Québec; elles sont des villages d'antan en miniature, mais très "concentré" de tradition... c’est le Musée du village roumain, ici, au Québec...

Je me souviens n’est pas un hasard!

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .