agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Romnesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 1788 .



Haikus
poèmes [ ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Djamal ]

2010-05-15  |     | 



des ailes nulle part-
seules des couleurs estompées
et aucun son.

le ciel infini-
entre murs et arbres
l’ombre passagère.

murs élevés -
seul le silence autour peignant
ailes et ombres.

le silence de la nuit-
le saut de la grenouille dans la mare
berce la lune.

étoile filante-
le bruit des pierres
dans le précipice.

saules courbés-
sur le lit du fleuve
pleine lune.

lune entre les nuages-
sur le visage de la fille le voile
agité par le vent

religieuse –
sur le vêtement noir tombent
des flocons de neige.

gouttes sous les gouttes-
à travers le verre humide ne passent
que les sons.

glaçons sur les auvents-
la lumière des chandelles
sur les icônes.

sentier désert
sur les traces des feuilles
juste le vent et moi.

coupole sous la neige-
dans la main tremblante
de la cire et des chandelles.

jour chaud-
à l’ombre d’une statue
seul le petit bâton.

rocher sous les vagues-
sur les ailes des mouettes
rayons de lune.

coucher de soleil
le passant oublie son ombre
au-dessus des sables.

aucun roucoulement
seules des plumes de tourterelle
restées dans le nid.

chuchotement dans le désert-
entortillés sur le sable
rayons de lune.

seul dans l’obscurité-
rien que le gémissement des branches
sous les flocons de neige.

aucun rayon dans le ciel-
sous le réverbère l’arbre
bercé par le vent.

un bruissement de temps en temps-
parmi les branches d’olivier
une étoile palpite.

La lune nulle part-
parmi les brumes de la fenêtre
le visage de grand-mère.


Traduction faite par Nicole Pottier

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .