agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Publicité Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur




Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 3303 .



Le 5e poème secret
poèmes [ ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Guillaume_APOLLINAIRE ]

2009-07-27  |     |  Inscrit à la bibliotèque par Guy Rancourt



Je te baise sur la bouche goulûment
Nous faisons du bruit avec nos bouches
Notre amour fait de nous un seul être bisexuel
Et nos bouches sont deux batteries qui se répondent
Échevelée et vierge la chevelure épanouie
Tu te prosternes devant moi
Tu adores mon sexe dressé comme la borne du chemin que tu dois suivre
Puis debout cambrée tu m’offres tes seins
Tu offres aussi tes beaux flancs mûrs comme les fruits d’Éden
Tu hurles comme font dans le rut nocturne les chattes en chaleur
Et alors je me précipite sur toi comme une musique soudaine et merveilleuse
Comme les obus quand ils arrivent
Et nous sommes un, bisexués
Fleur d’une même tige
Nous
À qui il ne faudra qu’un lit et plus tard qu’un seul sépulcre
Et par nous le plaisir désertera le vice pour fleurir en vertus
Tes mamelles sont les alcancies parfumées que lançaient les Maures de Grenade dans leurs fêtes
Et notre hymen est un accouplement éternel
Ta chevelure est la tente où je veux m’abriter
Tes jambes sont l’arc de triomphe où je passerai vainqueur

Le poème de tes jambes j’adore ton
genou et
ta cuisse
ainsi je veux symboliser aujourd’hui ton plaisir et mon désir mon adorée Madeleine

Je t’aime
Et voici mon cœur que je t’envoie

Phèdre Poppée
Vierge Ange

Vénus
voici le Bateau de Port-Vendres
je t’aime je t’aime je t’aime je t’aime je t’aime je t’aime
une bougie qui coule tendrement Madeleine
image imparfaite de l’oiseau parfait

mon cheval qui attend que TU l’enfourches

autre image imparfaite de ton sein parfait

Roselys

L’oiseau
Bleu comme ton cœur bleu
L’oiseau Madeleine

TOI
MOI

Tes genoux devant moi
Pieds de Madelon
Et de Gui
Mad Gui Gui Mad
Dans leur lit

Et le lys en rose
Madeleine Gui

Le sphinx secret de notre amour

Et voici le cercle parfait de notre amour

Gui aime Madeleine aime
Espoir Grâce Union Immortalité Adoration Ivresse Maternité Éternité Mysticité Amour Divinité Élan Lumière Émerveillement Immensité Nature Élévation Attachement Île Môle

Je t’adore et je prends ta bouche et toutes les roses
En une éternelle caresse close

(Poème de Guillaume Apollinaire, Lettres à Madeleine, non daté, probablement écrit entre la mi-octobre et le début novembre 1915)

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .