agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Romnesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 2267 .



Mon carnet est fini
poèmes [ ]
comme un plat de lentilles...

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Mikla ]

2005-07-12  |     | 




Mon carnet est fini, je noircis la dernière page
Chaque mot hésitant sous ma plume l’a rempli
À chaque phrase commençait un voyage
Par là quelques ratures, par ci quelques gribouillis.

Quelques mots se chevauchent, impavides guerriers
D’autres semblent se battre pour exister.
Des ajouts emboîtent à « par » un « tout »
Un silence devient blanc puis flou.

Le verbe est fragile et aléatoire, un mot chasse l’autre plus juste, plus ressenti, plus séant. Le mot n’a rien de noble, il vient aussi des bas quartiers, comme les voyous dans les bouges ou les lupanars, des campagnes mal famées et ses marauds sur les routes. Certains mots sont des voleurs de pommes, d’autres sont culs bénis, signe de croix et tout le toutim. Les mots sont précis comme des lames de Tolède et plongent sans hésiter dans le cœur palpitant de leur victime.

Sur mon carnet, les mots sont en couleur, arc en ciel
Butinés par l’abeille qui en fait son miel.
Les mots sont pris au piège du papier quadrillé
Dans mon carnet, séquestrés, claquemurés, encagés.

Certains s’échappent et me hantent, mots-errants,
Tirant derrière eux leur boulet, mots-revenants.
J’ai un carnet de verbes à mourir de peur ou à vivre d’espoir,
Certains encore tourmentent mon stylo dans le noir.

Les mots d’argot font rougir l’encre et casser les mines des crayons. Les mots soignent aussi et sont médicalement prescrits : le mot à mot comme le goutte à goutte, qui réconforte et ragaillardit. On a parfois les mots qui manquent et ceux que l’on mâche…

Et il a les mots d’amour et de tendresse
Qui se mêlent à ceux du mensonge et de la maladresse
De la hâblerie de la vanité et de l’inconsistance
Ceux qui aux plus purs font perdre patience.

Car les mots sont comme un plat de lentilles, il faut faire le tri.
Et puis, je referme le stylo, mon cahier est fini.

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .