agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Romnesti - Romanian Poetry

poezii


 
Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 1117 .



Les nouveaux officiants
prose [ ]
et leurs fidèles

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Reumond ]

2014-10-29  |     | 

















Dédicace : aux nouveaux Vicaires du Web, porteurs d’un œcuménisme sans frontière. (Les Nouveaux Officiants, et leurs fidèles - extraits)


Avant-propos

Prêtres officiants en Bourse, ministres du Culte économique et serviteurs des médiats ; exécutants du pouvoir et garants du savoir, tous les officiants du Nouveau Monde et leurs fidèles, peu à peu s’organisent autour de nouveaux Programmes, car la Grande Reprogrammation a bel et bien commencé !


(...)

Avec ferveur, l’enfant se signe et s’agenouille devant l’écran holographique. Sa foi est grande comme sa haute résolution à avancer sur le chemin moderne d’autres dévotions. Ce n’est pas un hasard si justement des Leds, couleur lumière du jour, remplacent aujourd’hui les lampes rouges du Saint Sacrement. Depuis que les ordinateurs ont remplacé progressivement les ordinations, et que chez chacun de nous les processeurs se substituent peu à peu aux processions, tout autour, c’est une véritable "transsubstantiation" de la quotidienneté et de la société qui s’opère.

Tant change !

Alors que les nouveaux ordinants ordinent en langage binaire, d’inédits thuriféraires encensent les grandes marques à coup de labels, les nouveaux naviculaires exécutent de nouveaux rituels pour d’authentiques croyances bien cotées en bourse. Dans le monde entier, les enfants de chœurs regardent, partagent et envoient sur You Tube de nouvelles liturgies et sirotent des boissons énergisantes en guise de vin du mess.

Tout change !

Comme nos églises d’hier, les sites web d’hébergement vidéos accueillent le tout-venant, du pire au meilleur. Adorateurs de Marie, flagorneur de politiques extrêmes, adorateurs de porno, bricoleurs du dimanche, écologiste de la semaine, géopolitologues de tous les bords …
Tous se partagent la Toile en ses multiples panoramas.

À l’ère digitale, les meilleures marques se prennent dans la Silicon Valley ; la nouvelle Rome est bien sûr en Californie, et le Vatican lui-même se trouve à Palo Alto.

Tout change !

Entre le Ciel et la Terre, c’est la grande foule des pèlerins du Web qui fait du Surf sur La Grande et Sainte Toile, tous se pressent au seuil des portails informatiques pour recueillir la manne de l'information. Wikipédia colporte les tables de l'ordre et de la Loi comme celles de l'anarchie et du désordre car tout peut se vendre ou s'acheter.

Tout change !



LES NOUVEAUX OFFICIANTS et leurs fidèles

Rivés aux écrans tactiles, chaque minute, des centaines de millions de visiteurs empruntent ces nouveaux chemins de rencontre, de partage ou d’absolution. Partouze, c’est la grande multitude des ascètes de la bureautique qui laissent ses traces numériques; c’est le flot des moines du Cloud et de tous les croyants aux disques durs.

Partout, monte les cris et les chants des ermites de la domotique et des grands spécialistes de la robotique. C'est un androïd qui vous l'affirme, oui, en nous et autour de nous tout change; et c’est tout un monde de jeunes et de vieux contemplatifs de l’Ipad qui mettent ainsi leurs derniers espoirs dans la nanotechnologie de demain.

(…)

Alors que nous étions depuis toujours le jouet fou de nos pulsions et les marionnettes infâmes de nos instincts belliqueux; alors que nous étions depuis les origines les choses de nos besoins et la cause même de nos propres maux; les objets fragiles d’une biologie égoïste et d’une chair captative, en cette troisième révolution technologique, nous deviendrons peut-être enfin "nous-mêmes", authentiques, solidaires et altruistes, créateurs de nos propres vies, sujets de nos propres choix, responsables, pleinement conscients, connectés au Monde, libérés de nos chaînes...

On peut rêver !

Alors que nous ne sommes que des bêtes sauvages, quelque peu savantes, de quel ventre analogique, de quel bit divin et de quel langage binaire serons nous les enfants de demain ? à quelle carte Père se vouer et de quelle carte Mère naîtra celui qui n’est pas encore un Homme ?

Oui, de quel méat informatique et sur quelles muqueuses de microprocesseur l’Homme nouveau va-t-il crier son premier algorithme vraiment « Humain » ?

De quel cordon sériel mâle ou femelle viendra cette sève de vie qui laissera passer la tendresse du monde ?

À quel cordon connecté à l’amour pouvons-nous enfin raccrocher tous nos espoirs ?

(…)

Avec ses nouveaux ecclésiastiques de l’informatique, dévoués au service d’un ordre nouveau et aux ordres de programmes hautement mondialisés, les nouvelles technologies de transmission et de voyage bouleversent le quotidien et transforme le Monde. Déjà en son temps, le grand Littré lui-même citait l’adjectif « ordinateur » comme celui qui met de l’ordre dans le monde.

N’est-il pas dans la tradition chrétienne, celui qui confère un ordre ecclésiastique ? et Dieu en personne, n’est-il pas le Grand Architecte des réseaux, le Grand fileur de toile cosmique, l'Ordinateur de toute chose et La Matrice des matrices ?

De plus en plus, l’usage « sacré » des choses et l’usage « profane » des produits de consommation se rapprochent ; plus on veut séparer l’Église et l’État, plus les rites de la possession privée et collective, plus la religion du pouvoir et les cultes du savoir s’imposent à nous comme de nouveaux dogmes. Ces nouvelles croyances n'ont jamais été si proches de nous tous, partout elles s’insinuent de la crèche à la morgue. Tout ne tient plus qu’à des fils, des câblages et connections qui n’ont d’amour que le Wifi et la fibre optique. Religion et communication s’entremêlent les micros et les caméras digitales.

Après plusieurs génuflexions devant le pouvoir souverain des médias, les communicateurs se convertissent à la nouveauté biotechnologique, et par le truchement des médiats, les consciences sont bel et bien préfabriquées, c'est-à-dire reformatées et reprogrammées à souhait.

(…)

Les beats iTunes

Bienheureux les nouveaux Opérateurs et ceux qui ont Google en eux, le Royaume des Cieux est à eux.

Heureux les connectés, car ils auront toute la Terre en partage.

Heureux ceux qui surfent sur la toile, ils seront emporté par les vents et informés à tout moment.

Heureux ceux qui ont faim et soif de données : ils seront rassasiés au-delà de toutes les capacités de vitesse et de mémoires.

Heureux les programmeurs prodigues et prodiges, il leur sera fait une multitude de processions de processeurs.

Heureux ceux qui se font implanter des puces électroniques, ils porteront les fruits de la nanotechnologie et verront Dieu de l’intérieur.

Heureux ceux qui font œuvre d’interconnexion : ils seront sans cesse en communion avec tout l’Univers et seront appelés fils des Réseaux sociaux.

Heureux ceux qui sont persécutés comme Prométhée pour leur technologie : le Royaume d’Internet est à eux et en eux.

Heureux êtes-vous quand on vous insulte sur Facebook et que l'on vous persécute sur Twitter ; que l’on vous réduit à rien sur Wikipédia et que l'on dit contre vous toute sorte de mensonges à cause du progrès dont vous êtes les acteurs et les témoins ; vous serez ainsi les Rois du Web, les prophètes de Microsoft, les négociateurs et conciliateur de Skype, les Domestiques d’Apple, les Officiants de Samsung, les Programmateurs et les grands Prêtres du monde de demain.

Ne vous fiez donc pas aux critiques et aux harcèlements divers, c'est ainsi déjà qu'en son temps, on a brûlé et persécuté bien des savants et des prophètes par peur de l’Avenir.

Devant vos multiples écrans plats, l’avenir est à vous, soyez donc connectés dans la joie et dans l'allégresse ! car votre récompense est déjà grande dans le Grand Cloud Céleste.

D’ailleurs, depuis que j’ai remplacé mes superstitions comme on remplace une bougie de voiture, par une superstructure informatique, mes ignorances se sont évaporées. Alors, pour poursuivre dans la voie de la sagesse et du changement, à la place du surnaturel et du mystère j’ai mis mon espérance en Cloud et dans ma vie j’ai installé un logiciel aussi logique qu’une joie est exubérante. Je suis heureux comme un processeur dépoussiéré, comme la jouissance fruitée et crépitante d’un DVD qui tourne rond. Bienheureux comme un sioniste colonisant une terre fertile ; heureux comme un islamiste faisant la guerre sainte, comme un fondamentaliste chrétien saturé de morale, de principes et de convictions profondes. Heureux comme un puits de pétrole éjaculant le jus des hydrocarbures ; comme un précarisé gagnant au Lotto, comme une action montante en bourse…

Alors, afin de continuer à me customiser, corps, âme et esprit, en lieu et place de mes chairs flasques et ridées, je me suis fait faire un lifting hardware dernière génération ; j’ai remplacé mes cauchemars quotidiens par de doux rêves de TV réalisés et j’ai opté pour un implant haute définition qui produit des perceptions merveilleuses, et mes journées comme mon sommeil en sont mille fois meilleurs !

Ainsi, la confiance m’habite comme un software antivirus mis à jour quotidiennement, et m’habille comme un bon matériel bienfaiteur. Je suis heureux, heureux comme un pixel dans un cliché d’artiste ; je ne compte plus sur les anges, ni sur les saints, mais sur un seul calculateur analogique auréolé d’une mémoire active sans failles.

Ainsi de suite, sur ce chemin d’illumination, d’humanisation et de sainteté, j’ai échangé mes croyances d’hier contre celle pour demain, et mes pensées erronées du matin par des puces électroniques qui me donnent la consolation et la bonté nécessaire pour survivre à ce monde de loups, ainsi que le courage pour dépasser les épreuves.

Je suis heureux comme un port USB plein de données vagabondes. Plus de détresse, plus de haine, plus de violence et plus de désolation, aujourd’hui, tout est clair comme chant d’amour en MP3 ou un scénario de compassion sur un disque MP4. Chez moi, la complicité entre l’âme et l’électronique est parfaite, je suis authentiquement ordonné comme un ordinateur en parfaite symbiose !

J’aime à la folie par lecture séquentielle et par tendresse matricielle je me donne et je reçois, j’imprime des cœurs avec mes cartes d’extension, et même que ma mémoire vive ne cesse de citer votre nom.

Tel le meilleur des computers personnels, je boote donc je suis, configuré comme un fond d’écran, sensible comme une souris et délicat comme un écran palpable à souhait, hautement tactile. Je suis heureux à l’image d’un disque d’or ou d’un CD-ROM de platine ! Tous mes sentiments négatifs, opinions, préjugés en sont transformés du jour au lendemain ; ma méfiance est tombée comme la brume du matin, et mes mécontentements se sont dissous dans les premières chaleurs du jour. Je suis heureux comme une carte mère dont tous les enfants viennent téter les programmes avec délectation pour se rassasier d’algorithmes et de nombres d’or.

Mes hantises sont parties comme s’en va l’acné avec l’âge réfléchi, pour laisser place à un optimisme d’écran plat panoramique.

Je suis enchanté ! radieux comme le ciel de Californie, comblé comme une machine qui tourne bien rond autour d’elle-même, connecté à tout un chacun par connectique ombilicale dans un torrent de transurfing à la mode.

Et comme j’ai mis un fond d’écran bleu dans mes pensées noires et sur mes blessures d’hier, ainsi que des nuances coloriées et toutes relatives sur mes doutes, il ne me reste qu’à me laisser bercer par des impressions holographiques 3D, en écoutant le chœur numérique de mes microprocesseurs, me jouer aussi bien qu’un philharmonique, La symphonie fantastique de Berlioz.

(…)

Les Nouveaux Officiants, et leurs fidèles (extraits)





.  | index








 
shim La maison de la litérature shim
shim
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .