agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Romnesti - Romanian Poetry

poezii


 
Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 1604 .



FRAGMENT D’ÉTERNITÉ MOIGNON D’ESPACE
prose [ ]
Portion restante ou part à venir ? Moignon d’éternité, fragment d’espace, poussière d’étoiles…, effectivement on ne peut pas dire que je suis au meilleur de ma forme !

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Reumond ]

2009-10-12  |     | 





Portion restante ou part à venir ? Moignon d’éternité, fragment d’espace, poussière d’étoiles…, effectivement on ne peut pas dire que je suis au meilleur de ma forme !

Ainsi, l’homme se fait et se défait au fil des événements. Émoussé de la tête au pied et amputé du cœur, il se fait et se défait, à l’écheveau mal lié des relations intimes.
Au dédale des puzzles de l’âme, du corps et de l’esprit, que dalle !
Point d’homme en dehors de la Croix et des chiasmes du Ciel et de ceux de la Terre. Point d’homme dans l’embrouillamini des fils sans fin et des fins sans fil, du tournoiement des moyeux sans nœuds et des œufs sans germes, point d’homme dans les labyrinthes des dieux et dans aucun de ces lieux labyrinthiques.
Il y a partouze une grande confusion, des fractions d’humanité, des parties d’un grand tout partant de partout, des portions d’une réalité qui se dit en puissance, comme en virtualités au cœur des divisions.
Fragmentation de tous les disques durs de la feuille, ceux qui ne veulent rien voir et rien entendre du tout !
De la table de multiplication à celle de dissection, des sections de chairs, de nébuleuses, de nerfs à disséquer la vie jusqu’à l’âme des choses : Coupure, clivage des usures, des formes morcelées d’âge en âge et de génération en génération.
Puzzles devinettes, enjeu d’un grand jeu de patience, casse-tête chez moi et dans les hauts lieux d’impatience, casse-tête d’un « je » qui se perd en conjecture, en conjoncture en en conjonctivites de visions parcellaires.
C’est pourquoi les yeux sectionnés d’un poète, dans la main d’un anatomiste qui aurait le sens du rythme, ressemblent à s’y méprendre aux coques pleines d’une paire de maracas, que l'on agite en cadence, pour marquer sans modération la mesure de la vie.
Œil pour œil, métaphore pour métaphore …, les phénomènes poétiques comme accidents d’images, ressemblent, quand on y regarde de plus prêts-à-porter attentions, à des percussions de météores dans un univers à défragmenter à la force des porteplumes.

.  |








 
shim La maison de la litérature shim
shim
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .