agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Romnesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 2189 .



l’automne d'anna
poèmes [ ]
(d’après une poésie de Ioan-Mircea Popovici)

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Salvamaria ]

2011-09-09  |     | 



on est au milieu d'août
l’automne est arrivé
les feuilles des peupliers se font une beauté
en couleurs tendres et chaudes
puis elles se laissent emportées par le vent
recouvrir les sentiers

et voilà les pluies elles aussi
sont venues remplir les blessures de ces feux de l’été
avec l’eau d’attente
et la terre
humide

d’un coup l’été fait demi-tour
et de nouveau il fait brûler
ce mois d’automne
avec ses journées chaudes
et nuits – claire de lune

les cigales chantent toujours
hirondelles et martinets
ont vidé les pruniers
les noyers
se sont rempli des feuilles rouillées
dans les vignobles
l’automne réclame son dû
pour annoncer
que nous irons bientôt à la cueillette des coings
le canot de sauvetage reste silencieux à quai


les voyageurs
chantent
cette chanson-là
des grues cendrées apprenant au hasard
la volée d’oiseaux
et sur une portée
cigognes et pélicans
font peur avec leur ombre
aux poules grassouillettes
et aux dindons

le grand tohu-bohu
filtre le hasard
ponna aboie sous la portée
ah ! que je n’oublie pas
même un seul motif du bord d'Yvves

sur le chevalet
la plume blanche attend
le portrait royal avec la baignoire de diane
quelque part ailleurs
dans le rétroviseur
le portrait d’au delà au boucle de coquillage

dans l’atelier
tout un clabaudage
où le grand picasso
dort sans soucis
sur un pelta jaune

de temps en temps
silence et quiétude
prennent place au jeu
où la chance vient lentement
d’une stratégie rusée

la reine du paysage
la Poésie prend son dû
et avec diadème et clairière
arrache une tige de roseau
façonnant une plume

les tambours sonnent
les trompettistes claironnent
regards où ils sont
artistes contorsionnistes
et le magicien
… sur le tremplin à trois coups

dans le chapeau de toute cette histoire
remmy fait tourner l’orgue de barbarie
alexis fait son numéro
avec un sou d’or

la seule vieille pièce du décor
le mannequin en bois de cognassier
vu à travers le miroir ovale

le maréchal ferrant
bat le fer sur l’enclume
le temps qu’il est chauffant

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .