agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Romnesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 1955 .



Visages Pâles
personnelles [ Pensées ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [syriuseyes ]

2005-07-11  |     | 



Visages pâles

Ne préfère tu pas te dire -tout le monde meurt !- que te croire seul dans l’éternité ou face au trépas ?
N’est-il pas délectable, consolation collation, de dévorer l’autre d’une pensée tremblante et fugitive ?

Par tous la peur accouche de l’égotisme : un égotisme jumelé à l’égoïsme sur le lit funèbre d’un pardon octroyé d’un excès, d’un décès de conscience …

Petit dhomme, adonne à la petite mort,
L’amour par sa volonté première, par une tendance innée à la décadence,
Fait de toi un tri lame survolté, un virtuose instrumental, terne actif du chaos ivre, conducteur anonyme !

-Jouer le jeu muet de l’exaltation,
Miser la lamentation,
Feindre la consolation,
Oublier jusqu’à la dénégation…. Aide ton sommeil!
Mais n’omets pas le vide sous le vaisseau impérial de ton erhetisme,
Sidérale emphase, en phase déterminée à la descendance.

Dévoreur de monde, illusion pâle dans le néant,
La nature ta maîtresse,
En télépathe du sensible,
En dominatrice insensible de l’intelligible,
Te soumet !
Si subjective que soit cette noire malédiction, les idées se perdent dans la jungle du légal naturel :
Soumission infinie que la fange à elle-même.

C’est ainsi que dans mes rêves opalins, entre dilatation et contraction, j’entend parfois la rate de l’IMMUABLE se tordre de rire; et de percevoir au travers du gloussement sardonique de la matière d’interminables pleurs sur l’autosuffisance des lâches sans A,
et moi d’oser maudire ma nuit perdue en réponse …

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .