agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Romnesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 661 .



Bernard B. Dadié, 1916-2019
article [ ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [gui ]

2019-09-02  |     | 





J'avais 20 ans et je correspondais avec une étudiante rwandaise.
Tous les deux passionnés de littérature, on échangeait et partageait nos préférences littéraires et Bernard B. Dadié avec Senghor et Birago Diop étaient nos écrivains africains préférés.
Or, j'ai perdu toute trace de cette étudiante hutue en début des années 1970, sûrement éliminée dans les nombreux massacres au Rwanda.
Je pensais que Dadié était décédé depuis fort longtemps et qu'elle ne fut pas ma surprise en mars dernier (le 9 !) de lire dans la presse qu'il venait de jeter la serviette à l'âge de 103 ans ! En effet, il était né le 10 janvier 1916, la même année de naissance que ma mère.
Voici deux poèmes de Bernard B. Dadié, véritable légende dans le ciel ivoirien.
Vive l'Afrique !
Vive la poésie !
Vive l’immortalité de ton œuvre vieux frère !


Je vous remercie mon Dieu

Je vous remercie, mon Dieu, de m'avoir créé Noir,
d'avoir fait de moi
la somme de toutes les douleurs,
mis sur ma tête,
le Monde.
J'ai la livrée du Centaure
Et je porte le Monde depuis le premier matin.

Le blanc est une couleur de circonstance
Le noir, la couleur de tous les jours
Et je porte le Monde depuis le premier soir.
Je suis content
de la forme de ma tête
faite pour porter le Monde,
Satisfait
de la forme de mon nez
Qui doit humer tout le vent du Monde,
Heureux
de la forme de mes jambes
Prêtes à courir toutes les étapes du Monde.

Je vous remercie, mon Dieu, de m'avoir créé Noir,
d'avoir fait de moi,
la somme de toutes les douleurs.

Trente-six épées ont transpercé mon coeur.
Trente-six brasiers ont brûlé mon corps.
Et mon sang sur tous les calvaires a rougi la neige,
Et mon sang à tous les levants a rougi la nature.

Je suis quand même
Content de porter le Monde,
Content de mes bras courts
de mes bras longs
de l'épaisseur de mes lèvres.

Je vous remercie, mon Dieu, de m'avoir créé Noir,
Et je porte le Monde depuis l'aube des temps.
Et mon rire sur le Monde,
dans la nuit
crée le jour.
(Bernard B. Dadié, La ronde des jours, 1954)


Nous avons dansé

Nous avons dansé, dansé,
Secoué nos misères pour faire briller nos rêves,
frappé le sol de toutes nos forces
pour en faire jaillir les flots de chansons.
Le vent, en nos mains, repartait en poussière.

Nos joies en feux d'artifice
ont illuminé notre ciel.
Et les pieds endoloris, soufflant au repos
S'interrogent sur l'étape de demain.
Nous avons dansé, dansé, dansé, dansé "jusqu'à fatigué".

Ils étaient venus aussi, les morts
nos morts
pour donner de l'éclat à la fête;
Ils dansaient au rythme des tam-tams
Tous ceux qui faisaient de leur droit de vivre
un bouclier d'airain
des chansons dans la tête
et des rêves dans les yeux.

Ils étaient venus
la peau boursouflée de balles
et ils piétinaient le sol pour briser des chaînes
et ils battaient des mains pour chasser des fantômes.
Nous avons dansé, dansé, dansé "jusqu'à fatigué".

J'ai les yeux pleins d'images,
les oreilles pleines de chansons
les mains pleines de rêves.

J'en ai fait un bouquet lumineux
que je dresserai un jour au long du sentier
en borne milliaire

Ce sont les images, les chansons et les rêves
de tous ceux qui moururent de faim
de ceux qui hurlèrent d'épouvante dans les incendies
allumés par les foudres de guerre
de ceux qui pensent que les enseignes
ne peuvent plus être de dorure
lorsque les hommes se vêtent de misère.
(Hommes de tous les continents, Présence Africaine 1967)


.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .