agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Rom�nesti - Romanian Poetry

poezii


 
Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 1762 .



Petites fleurs
prose [ ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Eric P ]

2009-05-06  |     | 



Un partage, un hommage à ces végétaux, nos élémentaux, nos éléments d’eau. Les plantes sont partout, elles font parties de nous. C’est la peinture, les couleurs, les odeurs. C’est la poésie, le calme, c’est la fraîcheur. Une fleur, c’est comme une clé des champs vers la santé, la douceur. Puissantes, subtiles, coquines, elles sont nos voisines. À ce spectacle sans réceptacle, elles forment fusionnées en espèces de gradins, nos merveilleux jardins, qui avec l’aide de nos pieds, de nos mains deviennent des chemins, des destins.

Elles sont partout. Elles font parties de nous. Elles sont une réponse à la misère, elles sont réponse à la guerre. Elles sont sur nos terres, dans les airs, sur nos morts, dans nos mers; elles sont fières, elles sont frères. Ces magnifiques végétaux sans égaux. De véritables médecins, d’hier et de demain. De savantes maîtresses de la délicatesse. De plus, elles savent capter le vent, comme une femme un amant. Elles absorbent, caressent et modèlent le silence, le changeant en mélodie du printemps, comme d’un sifflet pour enfant. Et de cette somptueuse errance, souhaitons de carburer de cette essence, de cette fragrance.

Avec courage et patience, chaque jour, elles ouvrent leurs ailles et leurs cœurs à la lueur du jour qu’elle rendent moins lourd. Et de cette légèreté compactée, elles forment attachées, le plus grand des boucliers d’amour et d’amitié. De toute cette préciosité, comment ne prendre le temps de savourer, d’observer, de sentir, de ressentir, et de l’offrir, en partage, un hommage à ces végétaux, nos élémentaux, nos éléments d’eau. Que peut-on faire d’autre devant cette magnifique et magiques matières, sinon que de ce mettre par terre, et à genou, prendre le temps d’en respirer un bon coup.


.  |








 
shim La maison de la litérature shim
shim
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .