agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Publicité Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 
Textes du même auteur






Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 725 .



Humano chimerus
prose [ ]
Chimère de chimère, tout n’est que chimère !

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Reumond ]

2014-09-29  |     | 




C’est là, le cri des gargouilles dans le souffle chaud du vent. Alors, perplexe, je m’interroge, s’agit-il vraiment d’un gargouillement de vieilles pierres ou des profonds gargouillis de ma propre chair de bête affamée d’amour sans frontière ?

Comme dans un rêve ou dans un tableau surréaliste, maître gargouille, sur sa corniche perchée, tenant dans sa gueule un mirage, m’observe. Dans le doute, je tente de percer ce mystère. Les livres disent que l’homme existe, qu’il est déjà là, et même que les médias le confirment ! J’ai un doute, suis-je vraiment réveillé ?

Dans les bibliothèques, les encyclopédies sont des cyclopes qui ne voient que d’un œil ! elles disent aussi que l’homme existe, qu’il réalise de grandes choses, et qu’il est digne de foi, de gloire et d’hommages.

Alors, le doute m’étreint plus encore !

Mais apprenant de Monsieur de La Fontaine que tout flatteur et un menteur, et que tout menteur vit aux dépens de celui qui le lit ou l’écoute, je me méfie, je ferme les pages du thesaurus enluminé, je ferme aussi les yeux, puis je me bouche les oreilles afin que seule ma pensée reste ouverte à tous les possibles !

À l’image de ces gargouilles hautes perchées, la notion d’homme ne serait-elle qu’une chimère parmi d’autres, comme une haute prétention d’homo sapiens ?

Ce qui est sûr et certain, c’est que depuis l’âge de la pierre à celui du fer, du premier feu à l’ordinateur, l’homo sapiens a de l’ambition et des exigences de dieu. Sur le faîte des toits les gargouilles en témoignent, ce Sapiens qui prétend aux Cieux est un grand prétentieux.

Les gargouilles voient loin, elles perçoivent les choses de haut et comme des Sphinx sur la route de Thèbes, de Damas ou de Compostelle, elles nous renvoient (à) notre propre image : l’image d’une hideuse réalité, de grimaçantes vérités, de mensonges ornementaux ; celle d’une répugnante vénalité et d’un esprit captatif sans limites.

Le monde des hommes, c’est l’image d’une grande commedia dell’arte ou règne l’art grotesque de la politique, l’art bouffon de ceux qui savent ou qui possèdent… car humano chimerus est un grand rusé !

Entre la basilique Notre-Dame d'Espérance de Charleville-Mézières où j’écrie pour le moment et celle de Notre-Dame de la Délivrande dans le Calvados où je fus consacré en 1947, les gargouilles et les Vierges Noires se parlent et s’envoie des SOS en guise de SMS.

Chimère de chimère, tout n’est que chimère !
Répètent-elles à qui veut l'entendre et le comprendre.

Oui, les statues dorées et les gargouilles conversent et discutent de nous dans les vents dominants ; même que celui qui se bouche les yeux et les oreilles les entend de l’intérieur !

Liens :

http://francais.agonia.net/index.php/prose/14035029/Notre_Dame_des_Gargouilles


.  |











 
shim La maison de la litérature shim
shim
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .