agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Rom�nesti - Romanian Poetry

poezii


 
Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 2834 .



La coccinelle
prose [ ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [kerven ]

2005-02-02  |     | 



Sur la colline de Prague un jardin, et au bout du jardin, une maison assez cossue. Dans la maison une chambre: celle de Mozart. Et quoi dans la chambre?
Un orchestre de chambre, bien entendu.
Sur la colline, un jardin, et dans l'herbe du jardin une coccinelle, dite bête à Bon Dieu, qui vaque en paix à son safari de pucerons.
Sur la même colline, dans le même jardin donc, une coccinelle et une toute petite fille qui la regarde et la prend entre ses mains et joue avec elle et se met à pleurer comme un requiem quand son vieux poète lui dit que c'est l'heure d'aller dans la chambre de Mozart écouter un orchestre de chambre jouer Mozart.
Assise dans l'herbe de la colline, une toute petite fille qui se moque bien de Mozart, de ses trios, quatuors, messe en si ou en ré, et qui n'entrera
dans la chambre écouter l'orchestre de chambre que si on lui laisse SA coccinelle.
Entrée donc, avec la bestiole au bout du doigt et son drôle de vieux zigoto de poète qui suit, résigné et honteux, et voilà qu'on les assied, horreur, au premier rang, juste sous le nez des musiciens. Dès que le violon attaque, la coccinelle s'envole, fait un tour de reconnaissance autour du quatuor et vient se poser sur le genou du vieux zigoto. La petite fille émerveillée lui fait remarquer cet atterrissage, avec interdiction bien sûr de toucher à sa bestiole. Enfin le violoncelle démarre l'andante con moto et ma foi, la coccinelle a l'air de se sentir si bien. Cette musique lui rappelle le temps lointain où un certain petit Amadeus, dans le même jardin, prenait son
arrière arrière arrière-grand-mère de bête à Bon Dieu sur son doigt et l'y berçait en jouant une sonate de son invention...

La petite fille surveille l'irrésistible montée de sa bestiole, de plus en plus entreprenante, vers le veston puis sur l'épaule, puis traversée de la barbe puis rodéo sur le terrain vague du crâne. On touche pas à ma bête à bon Dieu!
Largo. Va s'envoler ou pas? S'envole pas. Allegro. En stationnement.
Andantino. Gratte à peine de la patte... La petite fille s'amuse comme une folle avec son poète qui fait celui qui ne sait pas que son amie est juchée sur sa vieille clairière, là haut.
Scherzo et final :
Dans un coin, discrètement appuyé sur sa statue, il y a le petit Amadeus Mozart que personne n'avait vu. Il n'écoute même plus son concert mais se pose de graves questions sur l'avenir de la coccinelle.

.  |








 
shim La maison de la litérature shim
shim
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .