agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Publicité Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur




Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 77 .



Le chant de la terre
presse [ ]
L'univers pictural d'Eliane Lecomte

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Reumond ]

2017-11-16  |     | 








avec traduction chinoise du Professeur Li Yi.



Les roches, les sources et les cascades, les arbres et les écorces… Tout comme dans la nature, les arts plastiques ne se jouent-ils pas de ces mélanges subtils, de tous ces entrelacs qui figurent la vie, comme l’ondulation des eaux ou le murmure des choses, pour nous emporter plus loin, ailleurs, dans une contemplation, au-delà des soucis quotidiens et des bruits de la ville ?

Par chemins de couches successives d’or et de pigments naturels, telles des vagues de nuances, des strates minérales, des tonalités végétales, qui se font formes et mouvements ; comme l’ombre et la lumière se jouent de la transparence des feuilles ; la main de l’artiste autant que son oeuvre semblent l’une et l’autre nous montrer un chemin. Ainsi, devant une peinture, notre œil embrasse l’Univers pour que les différentes couches de pigments laissent en nous « des traces » qui sont comme des indications ou des balises.

Chaque petit coup de pinceau mille fois répété, est ici comme une sorte de rituel de calligraphe, comme une écriture, comme un lien qui unit les différentes couches de peinture, du cœur des choses, tout en profondeur, dans la matière même de l’âme (le chœur de la matière) jusqu’à la surface où l’aquarelle accentue et souligne les apparences qu’il nous faut pénétrer. Dans ces compositions couche par couche, il n’est plus question de réel ou d’irréel, de figuration ou d’abstraction, l’univers d’Éliane Lecomte, entre les extrêmes, nous appelle à l’intériorité ; comme il n’est plus question chez elle de parler de peinture ou d’aquarelle, de travail sur toile ou sur papier, mais « de matière » à proprement parler, de matière nue sur papier cru ou cuit ; car en réalité, qu’importe la technique, la matière pourrait être celle d’un céramiste ou celle des mots du poète, et la surface traitée celle d’une poterie ou d’une page d’écriture, c’est le voyage qui compte en tout premier lieu, un voyage aussi esthétique qu’il se veut humain.

Comme dans une alchimie colorée, avec le réveil des ocres, des bleus et des ors, aucun de ces paysages plastiques ne laisse indifférent. À chaque fois, l’oeil nous invite à pénétrer une harmonie nouvelle, pour y envisager une nouvelle éclosion, une naissance tant intérieure qu’extérieure.

Parce qu’il existe des ailleurs au-delà de toute chose. Mais c’est quand les écailles tombent de nos yeux, qu’en observateurs plus attentifs nous comprenons enfin qu’il existe d’autres réalités comme un au-delà des écorces, de nos propres écorces, de nos masques ou de nos solides carapaces, il existe une vie plus intérieure, plus profonde, bien moins superficielle.

À chaque peinture, nous assistons comme à une nouvelle Genèse, où la texture pourrait être celle d’un arbre ou d’une rivière, d’une roche ou d’une fleur de waratha (fleur de vie), d’une constellation ou d’un paysage panoramique ; comme sous le microcosme et son pendant macrocosmique, les formes et les teintes s’y mélangent dans une féerie colorée ou chaque peinture est comme une cosmogonie ou « un univers » à part entière.

C’est le chant de la terre qui se fait entendre au travers de ses peintures !


Lien vers l'article "Entre Orient et Occident,
La peinture d'Eliane Lecomte"
http://francais.agonia.net/index.php/article/14117119/Entre_Orient_et_Occident_



Traduction chinoise du Professeur Li Yi

Eliane Lecomte的绘画世界

层层积淀的金色和天然的颜料,勾画出波浪的细腻;又如重叠的岩
石,混合着植物的色调,形状和动态跃然纸面;而光和影衬托出树叶的透
明,仿佛是艺术家用手和作品给我们开启了一条途径。
于是,面对她的画作的那一刻,不同层次的颜料在我们的眼里留下
“痕迹”,印上标记。
毛笔点画千万次,犹如书法家的仪式,又像是在进行写作,把深藏的
事物,融在颜料中,赋予灵魂,铺展到画面上。这一切,我们必须穿透外
表才能看到。
这一层又一层的形态,已无关真实或虚幻,具体或抽象。Eliane
Lecomte的世界就依存在这两级之间,召唤着我们进入内在。她不再关注
画的是油画还是水彩画,是用帆布还是用纸张,而只注重“材质”语言自
身,用纯粹的色彩在生宣或熟宣上创作。实际上,抛开技术,那色彩就像
陶瓷艺人的原料或者诗人的词语,她的画作就像瓷器平滑的表面或一页写
就的诗歌,旨在开始一段旅程——人类的审美之旅。
宛若五颜六色的炼金术,随着褐色、蓝色和金色的铺展,每一处景观
构成都是至关重要的。每一次站在一幅新作面前,我们的目光穿透和谐的
画面,想象出一个新世界,从内到外全新的世界。去掉遮蔽我们双眼的障
碍,抛开禁锢我们的条条框框,让我们仔细观察,在现实之外,存在着一
个内在的生活,更深邃,更悠远。
伴随着每幅画,我们看到一个新的创世纪,那些纹理也许是一棵树,
一条河,一块岩石,一朵花(生命之花),一个星座,或是一片山河。各
种形状和色彩所组成的微观或宏观,混合成光华灿烂的仙女,构筑出自己
的魔法宇宙,或另一个完整的“乾坤”。







.  | index










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .