agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Publicité Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur




Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 2496 .



YAM YAM YAM
poèmes [ ]
Le marchand de légumes

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [vishal ]

2006-03-22  |     | 



Yam! Yam! Yam…ce cri ne vous dit rien
Mais à moi, il me ramène dans l’ancien temps
Oh l’ancien temps ne remonte pas plus loin que mon enfance
Il n'est plus là l’auteur de ce mot magique
Mais pourtant il existe dans un monde où il fait bon se réfugier
Il est vieux ou plutôt mes yeux d’enfant le voient vieux
Il tirait de ses seuls bras une charrette avec des caisses remplies de légumes
Il ne venait jamais les jours de pluie, comment ne pas avoir une image ensoleillée de lui
Ses habits kakis, son chapeau de colon aux rebords durs, sa peau jaunâtre
Il ne pouvait être autrement, du moins je ne saurais l’imaginer différent
Odeurs de giraumon, gouttes d’eau frayant un chemin sur les bredes mouillant ses habits
Les cliquetis de la balance en fer rouillée, faite de deux assiettes pendant au bout d’une chaîne
Dont lui seul comprenait ce qu’il pesait, un kilo deux kilos…rien de rationnelle
Ils se comprenaient entre eux, échanges qui se résumaient à des rires, des vociférations
Je ne le voyais que lorsque je pouvais simuler un mal de ventre et ne pas aller à l’école
Quand tout le monde est au travail et que seules les femmes sont à la maison
Et il règnait une atmosphère paisible dans le monde
Un silence éclairé par un doux soleil
Je m’asseyais sous ce soleil qui réchauffe la peau
Lorsque "yam yam yam…pomme d’amour, pipangaille quelques sous la livre" chantonnait Hassim le marchand de légumes.

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .