agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Publicité Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur




Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 1464 .



Sans taches de frimas, les couleurs
poèmes [ ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Amadriada ]

2006-02-21  |     | 



des matins à la coque glissants
parmi les branches les jaunes d`oeuf du ciel
- toujours septembre -
sur le ventre ensoleillé rejetant son nombril
chanceuse monnaie, la bosse de l`aube pique
sans se couvrir de vert-de-gris l`horizon
de ses tétins de feuilles pastel aux rideaux d'argile...
crescendo le jour mélange les couleurs au bout de l`infini
dentelle de voûte aux attentes de grottes en pierre verte...
- toujours septembre -
coquille de lumière qui fouille
aquarelle effilochée, berceuse sans mots parmi les plumes
de l`oiseau soupçonnant à peine les tonalités de l`automne
dans le bec orange, le principe de domino dort
à poings fermés claquant de temps à autre l`air
tel un puzzle confus au-dessus de la ville ...
pigeon échappé du décor éolien le matin passe
du bout des lèvres sa langue d`eau parmi les murailles
de brique rouge flottent les crinolines des fontaines
en éventail, les poèmes de Prévert traversent la rue...
les yeux crevés de rêves les éboueurs jettent à la poubelle
le lendemain des matins à la coque au goût de craie
dimanches inachevés qui touchent méfiants le pavé
le bras coupé de l`Aphrodite nous fait signe de l`horizon
mais personne ne voit, personne, sauf l`enfant aveugle
montrant du doigt la chair en peluche des statues...
- toujours septembre-
parmi les branches des jaunes d`oeuf oubliés du ciel
seule une écharpe tremble encore dans ses pensées...
les éloignements.

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .