agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Publicité Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur




Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 572 .



Les heures servantes
poèmes [ ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Françoise_Bujold ]

2015-05-12  |     |  Inscrit à la bibliotèque par Guy Rancourt




Nos têtes étaient plus hautes que l’enfant
Nos mains plus chaudes que son message
Nos pas plus trafiquants que sa rupture
Nous n’étions pas magiciens
Nous allions à la rencontre des soupçons
Nous n’étions pas malins
Seulement nous nous tutoyions
Nos yeux étaient plus fiévreux que l’enfant
Nos désirs plus nourris que ses salutations
Nos colloques plus malheureux que ses jeux
Nous n’étions pas coupables
Nous courions à nos gestes cauchemars
Nous n’étions pas malins
Seulement nous nous tutoyions !

(Françoise Bujold, Au catalogue de solitudes, 1955)

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .