agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Romnesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 1438 .



Laisse tomber
poèmes [ ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Nayimus ]

2010-02-28  |     | 



Laisse tomber
L'époque où tu vis ne t'appartient plus
Et tout oiseau vole haut déjà loin de son nid
Laisse tomber
Redis ce que tu n'as pas encore dit
Crois les yeux hoche la tête jette-le
Rien n'est plus satisfaisant
Mais en vain...
Tu n'es qu'un En-attendant-Godo sans éclat
Ce matin
ô pierres des nations vertes où bêlent
Les mondains
Tu en as assez de vivre dans l'anxiété maximale
Ici même le dédale a l'air d'être normal
Le commun des gens seul demeurait quiet le commun
Sans pressentiment aucun demeurait satisfait
Comme de bons croyants
Seul en Afrique le commun n'est pas intrigué
Mon nom!
L'africain le plus intrigué c'est toi avec
Cet éclat
Minimal et la mosquée colossale que tu observes t'invite
L'envie de te confesser là-dedans en récitant du coran
Bien que tu sois
Gens de passage
T'emporterait
Revoilà
La marge et pour la page il ya la troupe
Si j'ose
Maintenant la poésie promène ses rimes dans la rue par la prose
Nom de diable!
Je t'ai vraiment vainement cherché
Dans le ton et la chose dans le son et la pause dans les abc de la cause
Tu t'es dépouillé!
Ingrat-minable
Tout est affaire de l'effacement tout
S'impose j'ai compris
Tu n'es qu'un moins-que-rien nu vaurien
J'ai appris
Que souvent pendant l'absence
Tu aspires ô triste nom aux étoiles
Mais en vain dans la nuit des sans-éclat
Les étoiles n'ont aucune importance
Elles sont pâles
Elles sont pâles
Tu en as assez de vivre dans
L'anxiété maximale
Où sommes-nous?
Perdus dans le conjectural échange
L'illusion du convivial
(Et ce profond appel opulent de la rime pourrait-il
combler le manque?)
Maintenant le poète est las promenant les yeux dans la rue
Pour une déduction
Inutile
Qui l'oblige?
L'impuissante parole futile car en vain:
Il est un En-attendant-Godo sans-éclat
Ce matin

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .