agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Publicité Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur




Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 198 .



Brise et tornade
personnelles [ ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Salvamaria ]

2017-02-12  |     | 



Le temps, c’est de l’argent.

Le temps résout tout... Oui ?!

On n’a pas le temps pour...

Le temps perdu ne revient pas.
(je pense à l’adage : rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme...)

Si on reculait le temps... Si, mon bel ami...

Prends bien ton temps.

Profite du temps présent... carpe diem... Cueille le jour, et ne crois pas au lendemain. Pendant que nous parlons, le temps jaloux s’enfuit.

Le temps est représenté par une flèche vers le futur, mais le futur, le plus proche, que le plus lointain, c’est la mort. (?!)

Le temps n’est qu’une Fata Morgana. Il est l’illusion dont l’homme a le plus grand besoin pour faire face à une réalité, elle aussi inventée par sa propre impuissance de croire à ce qu’il ne peut pas imaginer...

Le temps ne saute jamais par-dessus soi-même.

Le temps, comme l’espace, est né du besoin humain d’avoir des repères, mais l’homme arrive à peine en tenir compte.

Le quart d’heure académique...

Le temps ne te laisse pas le dépasser, il n’accepte pas non plus de revenir en arrière pour retrouver celui qui a été perdu ou… qui sait !?... s’est égaré...

*

Nous sommes ensemble… épaules collées... nous regardons par la fenêtre... je ne sais pas si on est en pleine nuit ou en plein jour... on voit les étoiles, et le soleil aussi... la pleine lune règne sur notre rêve ou, pourquoi pas, sur notre réalité... écoute !, m’as-tu murmuré... une musique qu’on n’a jamais entendue, d’une beauté sans failles... regarde !, voilà... voilà, c’est le temps... une brise d’étoiles nous caresse et nous embrasse... quelque chose qui nous laisse sans mots...

On ne sait pas si une seconde ou une ère de pierre s’est écoulée... regarde !, c’est toujours lui, le temps... une tornade de lumière nous aveugle... la peur me réveille... tu n’es plus là... je me presse à la fenêtre... il neige dans un silence assourdissant... je regarde, seule, sans une seule pensée, le temps... comme un mur blanc...

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .