agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Publicité Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur




Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 376 .



La nuit d'une page blanche
personnelles [ ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Salvamaria ]

2016-09-17  |     | 



La lune peint des peupliers sur tous les chemins,
des étoiles, jetées tout de travers dans tes yeux,
un acacia, les cheveux dénattés au-dessus du lac
et une fenêtre grande ouverte vers ton cœur.

*
Silence dans la rue,
silence dans les maisons,
silence dans les journaux,
silence dans les prisons,
dans les regards,
dans l’âme,
tout est silence.

*
Un galop est le maître des rafales de pluie,
les nuages voyagent très bas,
l’harpe du vent bat dans la ramure d’acacia,
tu dis doucement silence!, l’index sur mes lèvres,
écoute les jérémiades du feuillage...
un rêve s’est réveillé à la vie
dans tes pensées pleines d’espoir.

*
Je disais que la pluie galope comme un cheval,
son rythme me fait sentir l’odeur d’air triste, lacustre et malade,
écoute le galop de la pluie dans le silence – silence humide, froid, long...

*

Je vois une petite lumière très forte
qui palpite dans tes yeux à l’iris noir...

Un coup de tonnerre, n’aie pas peur!
Peut-être une étoile est tombée,
ou peut-être sont les espoirs de l’oubli,
peut-être un mythe a traversé tes pensées illusoires...
et si c’était le coq qui est tombé de l’acacia
ou, pourquoi pas, les illusions dans la ruelle!?
peut-être la noirceur est tombée du ciel
ou, c’est le rêve qui m’a donné tant d’espoir.

Je suis presque sûre... il y a quelque chose de mystérieux,
que j’appelle souvent je ne sais pas... tu viens et complètes,
comme si rien n’était de plus vrai – tu as raison, silence!

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .