agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Publicité Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur




Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 3810 .



Ecritsvisions (1)
essai [ ]
Aux passagers de la Machine du Temps

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Mariu ]

2005-04-19  |   

Literary Translation - Translations of classic and original poetry and other materials %Ce texte est une suite  | 



Dédicace
Aux passagers de la Machine du Temps


Ecritsvisions
Maria Eugenia Caseiro



«Le mystère de la vie est aussi grand
que l’ombre dans la nuit »
Rabindranãth Tagore, Inde (1861-1941)



Prologue :

Il se peut que ce travail ait été conçu en hypothèse comme une analyse enthousiaste, romantique et optimiste ; je pense maintenant qu’il s’agit en outre d’une étude sérieuse, capable de nous encourager à scruter le tréfonds des profondeurs de notre espace interne de telle manière que profitant de chaque expérience et aidés par notre capacité de discernement et de prise de décision, nous considérions la vie avec valeur, car ainsi que le dit le proverbe, celui qui a peur de souffrir souffre déjà de la peur ; ainsi de manière responsable et réflexive, nous nous centrons non seulement dans l’accomplissement de cette tâche délicate qui nous mène à la rencontre du processus propre à embellir et transformer notre vie et par conséquent à la rendre plus agréable à tous ceux qui nous entourent et avec lesquels nous la partageons, mais aussi dans la pleine jouissance de cette mission.
Je n’ai pas la prétention de faire changer d’avis quiconque, d’autant plus que je ne suis moi-même nullement experte en connaissances scientifiques ou arguments philosophiques, mais je prends le risque de présenter quelques pensées et arguments dont la thématique et notre vie quotidienne établissent un lien intrinsèque qu’il nous est impossible d’ignorer. Pour ceux qui décident de ne pas m’accorder un vote de confiance pour feuilleter ces pages, qu’ils me permettent de faire valoir ce qui est admis ; un génie scientifique du 20ème siècle, Albert Einstein : « la formulation d’un problème est souvent plus importante que sa résolution… » et Aristote, dont l’œuvre -qu’on ne présente plus- est l’expression la plus complète et la plus achevée de la philosophie et de la science, étant donné l’époque où elle eut lieu : « Dans la poésie il y a plus de vérité que dans l’histoire », puisque les considérations comprises dans le présent ouvrage, fruit de l’intérêt que tout individu doit avoir pour améliorer sa vie personnelle, en plus du sujet attrayant qui pose chaque énigme en tant que telle, et qui motive et inspire d’autres personnes pour qu’elles aient leurs propres considérations, incluent un sentiment lyrique qui de même manière nourrit au plus haut degré l’amour de la nature et de la vie. Ce n’est pas pour cela que je me refuse à ressentir la séduction d’un débat. Goethe disait : « Toute parole prononcée éveille en quelqu’un une idée contraire » ; et peut-être, d’une certaine manière, à douter, puisque en suivant le raisonnement aristotélicien : « le doute est le commencement de la sagesse » ; et finalement, quel que soit votre critère, assumez-le comme Cicéron : « ma conscience a pour moi plus de poids que l’opinion de tout le monde. »
Notre caractère est la résultante de notre conduite selon Aristote. Pour ceux qui, pour des raisons qu’ils considèrent spéciales, se sentent découragés, parfois même incapables de croire qu’il peuvent trouver des motivations dans leur vie, je souhaite que ces pensées servent d’une certaine façon, comme un appel à notre jugement pour transformer la glaise de tout comportement en la fine céramique d’une meilleure conduite, dans un caractère rénové ; pour nous laisser séduire par le lyrisme ; pour nettoyer du cristal de notre substance la poussière qui ne laisse pas filtrer la magie de la vie; pour que l’art naturel jaillisse des oubliettes où nous l’avons confiné sans faire attention ; pour que le cœur et la raison se donnent la main, et serrent les rangs face à la solitude, l’oubli et la mort ; et pour que, sous une forme supérieure, en nous appuyant sur le triomphe et le positivisme de ce nouvel esprit, nous continuions à faire tourner la roue de notre existence et prolonger ainsi pour toujours l’espoir et le miracle de la vie.

Reconnaissances.

«Ma présence actuelle contient les époques antérieures à la vie / les temps plus âgés que la terre / les néants de l’espace avant que le monde ne fût» Fernando Pessoa

Pour l’inspiration de ce travail, je remercie ceux qui ne sont plus, mais qui perdurent dans le souvenir ; ceux qui viendront, mais que je ne connaîtrai pas ; tous ceux qui m’ont encouragée à le partager : mes fils, mon époux Carlos, sans leur soutien dans ma vie la réalisation de ce projet eût été impossible, toute ma famille ; et aussi cet homme ou cette femme qui offre son support anonyme à la société, ceux qui prêtent secours à n’importe quel moment et en n’importe quel lieu; ces héros inconnus de tous. Et aussi ceux qui ont commis des erreurs ; ces femmes qui doivent nourrir leurs enfants et soutenir leurs parents âgés, au prix de leur prostitution ; les marginaux de la société ; ceux qui sont torturés dans l’alcool et la drogue ; les jeunes, les enfants des rues ; enfin, tous, soldats anonymes de la vie quotidienne. A tous ceux qui sont forts d’esprit et d’âme et aussi à leur tour à tous ces autres êtres fragiles et sensibles qui m’ont inspirée, compagnons de voyage, passagers de ce TRAIN, j’adresse ma sincère gratitude.

L’auteur.

AVERTISSEMENT AU VOYAGEUR : NOTRE TRAIN VOYAGE DANS LE TEMPS ET N’A PAS DE MARCHE ARRIERE !

«Le voyage le plus long commence dès le premier pas » Proverbe chinois

Attention, messieurs les passagers ! : Le TRAIN ne s’arrêtera jamais. Notre voyage n’a pas de destinée et bien que son parcours puisse bifurquer virtuellement ; il s’oriente sensiblement dans une direction invariable vers Le Futur. Vous êtes votre propre sauf-conduit. Le billet n’est pas gratuit : on recommande à chaque voyageur de fixer son prix volontairement. Vous êtes responsable de votre approvisionnement et de votre protection au fur et à mesure que se présentent les conditions du trajet. L’itinéraire est incertain et nous n’avons pas accès à la carte. Les conditions du temps sont variables. Les bagages permanents voyagent en lieu sûr (l’âme), quels que soient les autres, ils seront occasionnels, transitoires, et finalement perdus. La traversée est unique, et chacun a accès à un moment de l’éternité. Chacun de vous est installé dans un espace exclusif, vous devez en profiter au maximum et attacher votre ceinture de sécurité. Notre voyage a commencé il y a des millions d’années. Bienvenue dans le train !

LA VALEUR DE VOTRE BILLET

«Certains sont prêts à tout, sauf à vivre ici et maintenant » John Lennon

Notre présent est une conséquence du passé, et comme il veut que nous nous installions en lui, nous expérimentons le bien et le mal à sa source. « Le passé s’est envolé, ce que tu attends est absent, mais le présent t’appartient » dit un proverbe arabe. Prenons en compte, que nous sommes en marche, montés dans le train perpétuel dans lequel nous voyageons tous (peu importe que nous soyons vivants ou morts, nés ou à naître) que notre présent est l’antichambre de notre futur ; à un certain moment, ce futur sera le présent d’un autre ultérieur, et par conséquent passé,,, et ainsi successivement dans le Temps. Sa permanence s’écoule en parallèle de la durée du temps fini, celui que vous avez l’habitude de compter et qui est réglé selon un calendrier précisant les heures de la journée. Si comme vous devez le savoir, votre billet temporel devient caduque lorsque la durée de votre temps fini est révolue, ne le gâchez pas. Même si vous prétendez faire des calculs, vous ne parviendrez jamais à connaître la date exacte de péremption, à moins que votre pronostic ne converge avec celle-ci dans une lointaine probabilité de coïncidence, et cela est très difficile, surtout si vous avez mal agi, vous aurez toujours dans l’idée de l’avoir appris très tard, par ailleurs, que vous fassiez bien ou mal, vous paierez la valeur de votre billet, valeur dont dépend en grande partie votre bien-être et celui de vos proches. La permanence de l’âme s’écoule en réciprocité avec la durée du temps infini et permet à votre billet d’accéder à la valeur du Temps. Votre billet est permanent. Votre billet est simplement du temps. Personne ne peut retourner du temps, ne le gaspillez pas. Même si une partie de la durée de votre temps fini s’est écoulée, pensez qu’il reste encore une certaine durée à votre temps. Maintenant vous pouvez le faire : considérez la valeur qu’a votre billet.
«Je suis celui qui malgré tant d’ illustres manières / d’ errer n’a pas décrypté le labyrinthe
singulier et pluriel, ardu et distinct / du temps qui est un et de tous »
Jorge Luis Borges


A suivre…

(Traduction : Nicole Pottier)

.  | index










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .