agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 2522 .



Rétrospective \"Jongkind\" au musée d\'Orsay à Paris
article [ Arts ]
AFP

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [NMP ]

2004-06-03  |     | 



"Précurseur" des impressionnistes, selon leur propre terme, Johan Barthold Jongkind (1819-1891) fait l'objet d'une rétrospective au musée d'Orsay, qui réunit du 2 juin au 5 septembre tout à la fois peintures et oeuvres graphiques.

Une rareté, puisque la plupart des quarante dessins et aquarelles -présentés aux côtés d'autant de peintures- sont assignés à résidence au musée, selon le voeu de leur donateur, le collectionneur Etienne Moreau-Nélaton, mort en 1927.


"Ce qui frappe d'emblée, souligne Sylvie Patin, commissaire de l'exposition, c'est ce sens de la lumière qui émane dès ses premières toiles en Hollande.

Le bleu du ciel de la "Vue de Delft", comme les grisés des nuages d'une "Scène d'hiver", ou la touche étirée d'un canal aux eaux étales à Overschie, transfusent aussitôt la sensation du froid, de l'humide, de la douceur du soir.


Peintre de Paris et de la Seine, Jongkind s'attache à ces clairs de lune, ces couchers de soleil qui feront dire au critique Louis de Fourcaud: "l'avenir le nommera, entre Corot et Monet, comme le trait d'union entre deux époques".

Car si le choix des points de vue, le sens aigu des premiers plans et des détails, la matérialité picturale évoquent Corot, on parle dès 1863 des "impressions" de Jongkind: "On dirait des ébauches jetées à la hâte, par crainte de laisser échapper l'impression première", souligne Emile Zola.

Boudin, Monet, ceux qu'on nommera plus tard "les impressionnistes", ne s'y trompent pas, qui s'émerveillent lors de séjours sur la côte normande des esquisses fulgurantes de ce "grand diable de blond aux yeux bleus, patoisant hollando-français". "Il fut mon vrai maître et c'est à lui que je dus l'éducation définitive de mon oeil", confiera l'auteur des Nymphéas.

Outre cette première grande exposition monographique déjà montrée à La Haye et à Cologne -sans ces oeuvres graphiques- la Fondation Custodia propose un "Jongkind intime" à l'Institut Néerlandais.

Situé rue de Lille, à un jet de pierre du Musée d'Orsay, on pourra y découvrir, du 2 juin au 18 juillet, dessins, estampes et lettres de Johan Barthold Jongkind, issus de la fabuleuse collection Frits Lugt.

Jongkind était-il néerlandais ou français? Les pays nordiques revendiquent le peintre comme un des leurs... la France aussi.

Né en Hollande, à Lattrop, Jongkind serait probablement devenu notaire si son étonnant talent de dessinateur, encouragé par sa mère, n'avait heureusement contrarié cette voie: Le peintre Eugène Isabey, de passage à La Haye en 1845, le convainc de venir travailler dans son atelier à Paris.

Après un dernier séjour en Hollande en 1869, Jongkind revient en France et s'installe dans le Dauphiné, près de Grenoble, à la Côte-Saint-André, où il sera inhumé en 1891, non sans avoir, à défaut de fortune, acquis l'admiration unanime de ses pairs.

Paul Signac saluera notamment celui qui, "le premier répudie la teinte plate, morcelle sa couleur, fractionne sa touche à l'infini et obtient les colorations les plus rares par des combinaisons d'éléments multiples ou presque purs".

(Musée d'Orsay, 1 rue de la Légion d'Honneur, Paris 7è. Tous les jours sauf lundi de 10h à 18h, le jeudi de 10h à 21h45, le dimanche de 9h à 18h.Catalogue édité par la Réunion des musées nationaux, 232 pages, 40 EUR)

(Institut Néerlandais, 121 rue de Lille, Paris 7e. Tous les jours sauf lundi, de 13h à 19h. Catalogue "Jongking intime", par Rhea Sylvia Blok, 70 p, 15 EUR).

mercredi 2 juin 2004, AFP.

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .