agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Romnesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 55 .



coude à coude
article [ ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Reumond ]

2020-05-15  |     | 



Depuis que l’homme tousse dans « son coude », apparemment, le monde change ; les couilles ont perdu de leur pouvoir magique ; hommes et femmes, coude à coude, semblent enfin égaux, même si le virus continue à tuer plus d’hommes que de femme.

Dorénavant, il nous faudra donc compter davantage sur nos coudes, sur nos cubitus, que sur nos couillonneries. Nous serrant les coudes encore plus pour nous entraider à briser toutes les distanciations sociales et engendrer un espace de protection, plus respectueux des uns et des autres, comme on instaure naturellement une distanciation pour préserver l’unicité de chacune et de chacun, la décence et la vie privée.

Et donc, il nous faudra dès à présent et par là même « at-tester » de notre humanité commune tout autrement. À l’avenir, à l’hôpital, à la mairie, au tribunal ou à l’église, on ne dira plus : testa-ment ou témoins, pour témoigner, manifester, confirmer, tester ou attester sur nos gonades, en raison d’un mâle substantif d’origine latine (testis, testo, testare, testari), qui prouvent que nous sommes encore sous l’emprise d’une phallocratie mondialisée.

Mais justement accoudés côte à côte à la même table du Monde ; donnant du coude et du vrai sens à l’huile de coude ; levant le coude à la face des puissants et des malappris, mâles attentionnés, avec autant de joie qu’au bar communautaire, nous diront cubitus. Et quand les bourses des hommes auront retrouvé leur juste place comme les bourses de Londres et de New York , nous dirons tous, cubitus, tout est cubitus.

Les institutions comme le monde sont trop couillus, comme si, depuis la nuit des temps, il y avait une couille dans le système, un bogue dans la matrice, comme une profonde injustice, une préférence des dieux immortels immortalisant un éternel préjugé.

Il ne s’agit pas d’une simple erreur de jugement, d’une simple discrimination collective parmi mille autres, il s’agit de reconnaître que les vrais bijoux de famille sont, entre autres, la liberté, l’égalité, la fraternité, la langue maternelle et l’amour inconditionnel d’une mère ?

Alors, comme « le coude » en est le meilleur exemple,

In cubito flexionis haberet exemplum est optimus,

Désormais, cubitus en chœur, cubitus au cœur, donnons du coude ! Cubitons au présent et au futur, et n’arrêtons pas de cubiter, comme dans une grande coudée d’amour solidaire, pour inverser carrément le sens de la Terre, arrêtons d’être cupide et stupide, et cubitons comme Cupidon, coude à coude, faisons ensemble flèche de tout émoi.

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .