agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Publicité Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur




Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 357 .



New idols, new icons (part.2)
article [ ]
Au sujet des nouveaux tabernacles et reliquaires

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Reumond ]

2015-12-28  |     | 





Orémus !

Mortes ou vivantes, les célébrités se font toujours prier, c’est ainsi, il faut leur payer en euro la rançon de la gloire !

Dans les temples d’aujourd’hui, les nouveaux saints se nomment Madonna, Zidane ou Sarkozy… Ici, le voile ne se déchire plus, mais les écrans s’allument, les rideaux s’ouvrent, la sainte scène s’éclaire de dix milles LED échangés contre des bougies poussiéreuses.

Projecteurs plein les yeux, les nouvelles icônes remplissent nos écrans trop plats pour être honnêtes, quand même jusqu’au fond des bidonvilles les nouvelles idoles font recette !

Entre les monstres médiatiques, les dieux du stade, les stars et autres vedettes, le monde est constellé de super novæ et partout sur la toile, l’Univers social et culturel de masse se transforme en nouvel Olympe.
Champions, interprètes, actrices, nouveaux comiques… remplissent ce nouveau panthéon de plus en plus mondialisé. Les nouvelles divinités plus ou moins dénudées appartiennent autant aux Royaumes des sciences qu’à celui de la chanson, elles ne sont plus uniquement gréco-romaines, mais jouissent d’une réputation universelle et aussi cosmopolite que l’iPad qui remplace nos vétustes chapelets.

Hyper connecté, je suis d’acte de foi en acte de contrition… abonné aux actualités et aux événements du Monde ; je suis pas-à-pas une longue procession de microprocesseurs, et avec les dernières applications pour téléphone intelligent de piété connectée et d’exercices spirituels adaptés à nos réels besoins d’homo sapiens post modernisés, une souris dans chaque main, je télécharge, j’invoque les nouvelles idoles sur le bout de mon clavier galvanisé, et je supplie les nouveaux dieux, afin de gagner mon pari et mon paradis.

Je récite mes litanies en vidéoconférence et je médite dans l’instant présent sur les vertus des actions en bourse. Je dépose avec dévotion mes offrandes à la banque, je fais oraison sur ma tablette tactile et je me recueille avec ferveur matin et soir devant ma télévision panoramique.
De grandes’messes musicales en eurovision, de bénédictions syndicales et partisanes, je suis un bienfaiteur de l’homo sapiennité, un saint converti de Windows ou d’Apple, et tout à la fois un disciple indiscipliné de Macintosh et un apôtre de Microsoft.

Agenouillé sur mon iPhone, j’envoie des SMS comme des grâces par milliers, je reçois et je passe des appels, je transfère des fichiers, je partage des images plus ou moins pieuses ...

je suis connecté, je fonctionne, je tourne donc je suis. Je suis un nouveau pratiquant de la grande communion des inters nôtres, pour consacrer en temps réel au dieu Web tous les malades du temporels : les addicts du Network et les fidèles des réseaux sociaux, les plus fervents et les plus connectés.

Je me pose ici en spécialiste de ces assuétudes digitales qui remplacent la masturbation, car les grands branleurs d’hier sont devenus les experts du Joystick. De nouveaux consolateurs distribuent aujourd’hui même des terabits de mémoire, des logiciels ontologiques et des consoles de "Je" plus performante que celles de jeu . Moi-même joueur invertébré dans les arcades des jeux vidéo, je suis corps et âme liée pour survivre à de bienheureux périphériques informatiques, et je dispose même d’un manche perfectionné posé sur son socle doré avec ses boutons-pressoirs et ces ostensoir de l’âme.

C’est ainsi qu’avec vénération, je pratique moi-même les nouveaux sacrements de la connectique, sur port USB et pieux numériques je communie à l’autre en d’incroyables virtualités.

De partouze montent les nouveaux credo d’internet et les nouvelles eucharisties de consommation ; dans cet univers où le profane se dit plus cathodique que le Pape, les homélies politiques font écho aux sermons des nouveaux prophètes. Entre les hardwares des nouvelles formes du fascisme et les Softwares de la démagogie, rien ne se perd, mais tout se transforme ! De nouveaux courants de dévotion de masse remplacent les plus obsolètes, mais rien ne change vraiment dans l’Univers de l’homo sapiennité connectée !

En lieu et place de l’antique rédemption, de nouvelles religions télévisuelles et photogéniques voient le jour. De séculières religiosités et de singulières vénérations véhiculent de nouveaux concepts de Liberté, d’Égalité, de Fraternité et de nouvelles croyances. De nouveaux commandements du vivre ensemble remplacent les doctrines d’hier. Le changement est en marche dit-on au plus haut degré du pouvoir de décision.

En ce XXIe siècle, le nouvel âge est enfin là partout où de nouveaux augures et de nouveaux suffrages tracent la voie de nouveaux mythes populaires et de nouvelles guerres terrestres et étoilées ; la force est avec nous et avec les autres, avec ses nouveaux héros formatés et ses messies providentiels préfabriqués au ciel et sur la Terre.

Les nouvelles élites du populisme et la fine fleur réactionnaire, tout est là pour un brouillon de nature dans un explosant bouillon de culture. Oui, réjouissez-vous, tout le monde est là pour la nouvelle Pâque des multinationales, et la célébration des holdings de la propriété et de la liberté privées ; complots politiques, conspirations économiques, cabales écologiques et dernières théories des complots…

Réjouissez-vous, tout cela n’est que mensonge et calomnie !
Le monde est beau, le monde est bon… même mon banquier vous le dira.

Sur son socle ordinant, La Vergine Orante a laissé sa place aux madones du show-biz, c’est la fête de la musique subliminale dans les supermarchés ou trônent comme de nouvelles arches d’alliances et de contrats entre producteurs, distributeurs et consommateurs.

Voyez les nouvelles Tables de la loi labellisée sur disques durs et mémoires vives. C’est la fête des marques pour tous les dévots du spot marchand, c’est un vrai gala pour tous les croyants de la TV réalité, et pour tous ces nouveaux mystiques des techniques de pointe.

High-tech au ciel et sur la Terre, chantez avec les anges, chantez avec allégresse, car le monde est plein, trop plein de nouveaux totems et de nouveaux tabous hautement sécurisés.

De nouvelles morales laïques, républicaines et démocratiques, ce qui va de soi, prônent l’éthique et la simulatique ; et même si l’Homme brille par son absence dans ce Monde qui n’est plus qu’un village plein d’homo sapiens connectés.

Au ciel et sur la Terre, des satellites performants soutiennent les nations providences, où de nouveaux créateurs patentés préparent le Monde de demain.

Dans le champ de vision des webcams, sous la houlette des contrôleurs de la conscience de masse, les GSM et OGM forniquent pour enfanter de la conscience cellulaire.

Dans ce meilleur des Mondes, les derniers algorithmes appliqués à nos rituels quotidiens peuvent couramment remplacer nos prières d’orient et d’occident.

En ligne, de divins présentateurs auréolés et encensés comme des êtres supérieurs, définissent ce que nous devons voir entendre et penser. Ils sont l’alpha et l’oméga des médiats, et peuvent ainsi délivrer en temps réel, d’inédites lumières politico économiques, de bonnes nouvelles et les dernières catastrophes.

Alléluia !

En cette nuit de Noël, réjouissons-nous encore, comme de bons anges au-dessus de la mêlée de la gente homo sapienne, au service des tout puissants, des organisations gouvernementales et des ordres mondiaux de l’avoir et du savoir, les très hauts dignitaires des Académies, les garants du pouvoir et les fonctionnaires des nouveaux dieux et de leurs Institutions souveraines et autocratiques, préparent nos étrennes à venir pour le meilleur et pour le pire.

.  | index










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .