agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Publicité Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur




Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 1069 .



Salon du livre de Paris -2014
article [ Culture ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [angegab ]

2014-03-29  |     | 



Accepter cette invitation au Salon du Livre de Paris 2014, c’était pour la poétesse frontignanaise d’origine roumaine, Angela Nache-Mamier, s’engager dans une véritable expédition quelque peu périlleuse, fatigante, en tous cas. Et elle le fut. Mais comment refuser cet honneur, pour une fois dans sa vie d’auteure, de voir présentés dans cet endroit mythique du Palais des Expositions de la Porte de Versailles, deux de ses livres, au stand des Editions Vinea, dirigées par Nicolas Tzone, l’un des éditeurs majeurs de poésie en Roumanie avant de se retrouver au stand de la Roumanie comme auteure-interprète pour évoquer le parcours et l’œuvre d’autres grands écrivains Roumains de ses collègues et connaissances ? Ce poème en forme d’épopée, méritait aussi d’être écrit. Et après un parcours des plus mouvementés dans la jungle épaisse, agitée et bruyante de la capitale et de sa banlieue où réside l’un de ses fils, Angela Mamier s’est enfin frayé un chemin vers l’entrée de cette planète des livres, où elle avait combien de fois rêvé de pénétrer.
Ce samedi matin 22, après avoir passé une première barrière de marchands de faux-billets d’entrée, arrive la seconde barrière des vigiles, contrôleurs et agents d’accueil. Pas inscrite sur la liste officielle des « auteurs en dédicace »- l’on verra après que seuls les plus « grands » possédaient le sésame- il ne restait plus qu’à passer par les caisses officielles du public. 10€, ce n’était pas encore le Pérou, pour atteindre le saint des saints des livres, l’élément sacré de l’univers de notre auteure frontignanaise, arrivée en droite ligne des pieds de la Gardiole ! Restait à trouver le stand 22 de « l’allée U » du Salon, l’avant- dernière, dans l’ordre de l’alphabet….Nouveau slalom entre des milliers de personnes déjà présentes puis les Editions Vinea sont bien là, en « U22 », son patron aussi, Nicolas Tzone, très affairé avec son équipe d’accueil et d’écrivains invités par la maison. La journée se passera alors en diverses discussions-rencontres, en roumain et/ou français, aux côtés des collègues écrivains et amis devant photographes et cameramen. Chaque écrivain(e) verra ensuite présentés son parcours, son œuvre et ses livres par le directeur des éditions ou d’autres auteurs reconnus en Roumanie, avant de lire quelques poèmes, le tout couvert par la résonnance de monde fantastique d’humains et de livres.
Après des heures de piétinement, de station debout et de queues interminables pour boire un café ou sa faire servir un sandwich, le maelström du trajet métro-RER est presque une oasis paradisiaque ! Dure journée, que les retrouvailles familiales vont venir adoucir le soir, avant d’affronter le lendemain du dimanche. Un dimanche qui sera vécu par Angela en ce même salon, avec enfants et petits-enfants à ses côtés. Avec plus de facilités pour entrer, avec badge et billet d’entrée pour le mari accompagnateur.
Pour Angela, ce dimanche sera aussi la journée des rencontres-surprises avec quantité d’ami(e)s venus de province apporter ce soutien et cette amitié qui font si chaud au cœur à celle qui sait le rendre au centuple à ceux qui comptent pour elle. Un couple d’auteurs Roumains, Florin et Diana Caragiu, invités d’un récent « Musc’art » à Frontignan, un couple franco-roumain d’amis de Tours venus exposer des tableaux pour « Soleil de Roumanie » au stand de la Roumanie, une amie de Lisieux (envoyée par Ste Thérèse ?!), des amis de Paris, une future invitée montpelliéraine d’un prochain « Musc’art », un autre invité de Musc’art, parisien et bouzigaud, d’autres auteurs roumains de Paris ou de la ville de naissance d’Angela (Brasov)….tous ces sourires et embrassades ont rempli ce dimanche, une fois accomplie la mission d’interprétariat et lecture au stand de la Roumanie pour présenter de prestigieux auteurs du pays, devant unpublic toujours aussi compact et intéressé par cette foisonnante vie littéraire.
Ce dimanche, nous avons quand même pris quelques temps pour explorer d’autres recoins de cette extraordinaire fourmilière, en nous faufilant entre les interminables queues aux stands des grandes maisons nationales où les auteurs de tout acabit connus et reconnus, dédicaçaient leurs livres avec une bienveillance souriante. Christine Ockrent à France Culture….les frères Bogdanov….Catherine Pancoll….Ana Gavalda…Marc Lavoine….Joseph Joffo (voisin du stand Vinea)….en voulez-vous, en voilà, qui ne représentent que le centième, le millième des célébrités présentes ce dimanche au salon.
Le retour au bercail se fera en famille, dans la presse d’un métro bondé, dans une sorte de grand « ouf ! » intérieur, toutefois accompagné chez Angela d’un sentiment d’immense satisfaction « d’avoir vécu ça », pour la première et peut-être dernière fois de sa vie…
Les deux livres d’Angela Nache-Mamier présentés au Salon du Livre contiennent la même anthologie de poèmes extraits de quatre précédents livres publiés en Roumanie (2) et en France (2) : l’un est en roumain : « Scara b apartament 3 »( titre de l’un de ses poèmes) et l’autre en français :« Madame Bovary, votre fidèle et savante lectrice ».
Juste quelques extraits de grands critiques littéraires Roumains :
… « la poésie d’Angela Nache fait partie de l’espace lyrique féminin…. »… « c’est une poésie qui évite la grandiloquence, une poésie dispensée du risque de l’intimisme, qui chasse la rhétorique et le sentimentalisme en cultivant systématiquement l’émotion… » A.+ P.Mamer

.  | index










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .