agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Romnesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 5688 .



Marguerite Duras
article [ Culture ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [zazie ]

2010-04-05  |     | 





《Marguerite Donnadieu est née à Gia Dinh, le 04 avril 1914, pas loin de Saïgon en Indochine française. Son père meurt en France lorsqu'elle a cinq ans, laissant sa mère avec trois enfants. Ils s'installent deux ans plus tard dans une concession à Vinh Long dans le delta du Mékong. Les années d'enfance et d'adolescence passées dans ce pays marqueront et hanteront toute son oeuvre.

Les années de guerre en France

Une fois le bac passé, Marguerite Donnadieu part à Paris pour faire ses études. Elle obtient une licence en droit. En 1939, elle épouse le poète Robert Antelme et la même année rencontre Dionys Mascalo qui sera son amant et second mari. En 1942, elle donne naissance à un enfant mort-né. La même année, le trio Marguerite Donnadieu, Robert Antelme et Dionys Mascalo entre dans la résistance. Marguerite Donnadieu publie son premier roman, 《Les Impudents》, chez Plon, sous le nom de Marguerite Duras. Elle prend ainsi le nom du village de son père, dans le Lot-et-Garonne. Deux ans plus tard, Robert Antelme et sa soeur Marie-Laure sont déportés à Dachau. Marguerite Duras s'inscrit alors au Parti Communiste Français. Elle publie chez Gallimard le roman "La vie tranquille", soutenu par Raymond Queneau. A la Libération, Robert Antelme sort vivant des camps, mais sa soeur n'y survit pas. Marguerite Duras le soigne.

Une carrière foisonnante

En 1947, elle divorce pour se marier avec Dionys Mascolo, et ils ont un enfant, Jean Mascolo. En 1950 Marguerite Duras publie le roman qui assied sa notoriété, 《Un barrage contre le Pacifique》. Elle y raconte la vie d'une famille dont la mère qui a acqui une concession, tente de la protéger, vainement, des débordements périodiques du fleuve. La trame de ce récit est tiré des souvenirs d'enfance et d'adolescence de l'auteur. 《Un barrage contre le Pacifique》 manque de peu le prix Goncourt. Marguerite Duras rompt avec le Parti Communiste Français. C'est le début d'un carrière foisonnante : romans, pièces de théâtre et films se succèdent. En 1957 elle rencontre Gérard Jarlot qui travaille avec elle pour diverses adaptations au cinéma et au Théâtre. Elle se sépare alors de Dionys Mascolo. La même année sa mère meurt, ce qui est un grand choc pour elle.

Duras au cinéma

Elle publie en 1958 《Moderato Cantabile》 et la même année pour la première fois un de ses romans est adapté au cinéma, c'est 《Barrage contre le Pacifique》 de René Clément. En 1959, le film d'Alain Resnais 《Hiroshima mon amour》 est présenté au Festival de Cannes. Marguerite Duras en a signé les dialogues et le scénario. Elle s'engage contre la guerre en Algérie et signe notamment le manifeste des 121, déclaration de droit à l'insoumission dans la guerre d'Algérie. Elle publie en 1964 《Le ravissement de Lol V. Stein》. A partir de 1969 commence la période cinéma de Marguerite Duras. Elle passe à la réalisation avec 《Détruire, dit-elle》, puis, les années suivantes : 《Nathalie Granger》, 《India Song》, 《La femme du Gange》... En 1971 elle signe le Manifeste des 343 pour l'abolition de la loi contre l'avortement.

Un Goncourt qui s'est fait attendre

En 1984 elle publie 《L'Amant》 qui reçoit le prix Goncourt. C'est une récompense officielle un peu tardive pour celle dont l'oeuvre est déjà attestée. Un an plus tard elle publie 《La Douleur》, puis en 1995, un an avant sa mort, elle publie 《C'est tout》.



《L'histoire de ma vie n'existe pas, ça n'existe pas. Il n'y a jamais de centre. Pas de chemin, pas de
ligne. Il y a de vastes endroits où l'on fait croire qu'il y avait quelqu'un, ce n'est pas vrai il n'y
avait personne.

Je n'ai jamais écrit, croyant le faire, je n'ai jamais aimé, croyant aimer, je n'ai jamais rien fait
qu'attendre devant la porte fermée.

Je me suis dit qu'on écrivait toujours sur le corps mort du monde et, de même, sur le corps
mort de l'amour.》- 《L'Amant》

《Chaque fois que je pose les yeux sur un texte de Marguerite Duras, sur ses mots, ses phrases et ses silences qui sont bien à elle, sur l’indicible, dirait-elle de sa voix rauque, je suis sous le charme envoûtant d’une écriture féminine dont aucun qualificatif générique ne saurait révéler au grand jour sa singularité si caractéristique. « Duras, c’est Duras », m’avait-on répondu en connaissance de cause alors que j’étais en proie à définir son style qui ne ressemble à rien》 - Julie Beaulieu, 《Marguerite Duras ou le cri de l’écriture》.



Bibliographie
Les essentiels

1950 -《Un barrage contre le Pacifique》
1958-《Moderato cantabile》
1960-《Hiroshima mon amour》
1964-《Le ravissement de Lol.V.Stein》
1984-《L-Amant》
1985-《La douleur》


La source - www.linternaute.com

.  | index










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .