agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poèmes Personnelles Prose Scénario Essai Presse Article Communautés Concours Spécial Technique littéraire

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 4421 .



Mort de Pierre Daninos
article [ Société ]
1913 - 2005

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [NMP ]

2005-01-10  |     | 



Pierre Daninos est décédé vendredi 07 janvier, à l'âge de 91 ans, à Paris.Grand écrivain et humoriste français, qui ne se souvient des "carnets du major Thompson" personnage fictif créé dans les carnets du Figaro, en 1954. Le major W. Marmaduke Thompson pose un regard plein d'humour sur la France et les français de l'époque.
Ces carnets connaissent un immense succès, et sont traduits dans 27 Pays, en France seulement, ils atteignent un tirage de 1 190 000 exemplaires (dont plus de 300 000 dans Le Livre de Poche).

Né en 1913, journaliste avant d'être écrivain, Pierre Daninos a publié plusieurs livres couronnés par des prix :
Le Sang des hommes, 1940.
Méridiens, 1945.
Les Carnets du Bon Dieu, 1947, Prix Interallié.
Sonia,les autres et moi, 1952, prix Courteline .
Comment vivre avec (ou sans) Sonia, 1953.
Les Carnets du major W. Marmaduke Thompson, 1954.
Un certain Monsieur Blot 1960.
Le Jacassin, 1962.
Snobissimo,1964.
Ludovic Morateur ou le Plus-que-parfait, 1970.
le Pyjama,1972.
Les derniers Carnets du Major Thompson, 1973.
Les Touristocrates, 1974.

Egalement auteur de "Vacances à tous prix", "le Veuf joyeux", ou encore de "Candidement vôtre", "Quarante ans de vacances", "Ah, vous écrivez toujours !" Pierre Daninos était un peu oublié des jeunes générations.

Quelque citations :

Je me méfie toujours des gens qui vous disent : "Je n'irai pas par quatre chemins". Ils en prennent généralement un cinquième, plus long.
(in "Vacances à tout prix")
Le cerveau, comme le parachute, doit être ouvert pour fonctionner.
Les gens ne connaissent pas leur bonheur, mais celui des autres ne leur échappe jamais.

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .