agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Romnesti - Romanian Poetry

poezii


 
Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 1576 .



Metanoia
prose [ ]
Synopsis d'un changement

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Reumond ]

2013-10-30  |     | 



Illustration réalisée à partir du film américain de science-fiction Les âmes vagabondes (2013) de Andrew Niccol sur un scénario de Stephenie Meyer.



Le savez-vous, notre Terre est envahie !

Du Grand Nord au Sud, les grâces et les glaces fondent pareillement ; le niveau des océans monte, mes dents se déchaussent et ma vue se trouble, j’ai des palpitations et la planète se réchauffe à cause de nous tous !

Sous prétexte de prières, elle se réchauffe en raison des trop nombreux cierges que nous brûlons ; à cause de nos déclarations d’amour enflammées, de tous les films « hot » que nous diffusons comme des bouffées de vapeurs.

Oui nous sommes responsables de plus en plus de nos pensées torrides, de nos ardentes révolutions et de nos désirs fiévreux, de nos passions enflammées … Certains même veulent consumer ou consommer la vie par les deux bouts…

Alors, comment voulez-vous que ça ne se réchauffe pas ! Partouze des barbes-cul et des incendies brûlent nos forêts, nos corps et nos maisons, c’est l’enfer de Dante jusqu’à ma chambre et même dans mon salon !

Mais n’y a-t-il pas un autre danger ? Un péril plus grand encore qui se cache derrière ce rideau de fumée et gronde comme un volcan derrière les apparences ?

Ce danger plus caché, plus ésotérique, plus subtil… c’est la « Grande invasion des Babéliens, des suppos du langage unique, d’une pensée indivisible, c’est le nivelage par le haut et le bas, l’arasement par Procuste dans le lit de Wall Street, par écrasement des bourses, élongation des dettes et surtout par « Possession de nos êtres » ! le Monde probablement, mais l’humanité elle-même est réellement en danger, et le véritable danger n’est peut-être pas là où l’on veut nous le nommer ou là où l’on veut bien nous le montrer !

La Terre est envahie de croyances anciennes, de préjugés et de certitudes de plomb, d’argent sale aussi… c’est la vraie « Mondialisation » qui traverse le Monde comme l’épée de Damoclès perce nos corps fragiles, c’est la mondialisation du savoir, de l’avoir et du pouvoir avec ses multiples applications technologiques qui servent à instrumentaliser nos pensées et nos rêves, à formater nos désirs et nos besoins; c’est partout un tsunami doré, comme une lame de fond qui touche chacun et chacune de nous dans ses plus petits retranchements.

Nos corps vivent de plus en plus vieux ou restent de plus ou plus « jeunes », on nous forme, on nous informe, on nous répare de mieux en mieux, mais nos esprits par contre sont de plus en plus contrôlés et régulés, modulés, instrumentalisés, formatés et reprogrammés… par le Système.

Depuis des décennies, la fiction de Matrix est dépassée par la réalité de la Matrice dans laquelle nous sommes préconçus et préfabriqués jusque dans nos regards et notre écoute du monde. Dès la maternelle nos neurones sont reprogrammés pour coller à la normalité.

Alors, allons nous les laisser nous distraire à coups d’émissions débiles, d’informations trompeuses, d’écrans plats envahissants et d’interconnections qui leur permettrons de nous contrôler par wifi interposé, et nous reprogrammer à distance ?

Allons-nous laisser toute la place à ces ego gélatineux de politiciens gluants, de banquiers véreux, d’économistes à la solde des grands, de penseurs ne sachant pas panser et de policiers ou de militaires suspendus aux lèvres du pouvoir en place ?

Allons-nous nous laisser bercer et berner par ceux qui tentent de nous avoir avec des mots apaisants, de nous amadouer à coup d’images de velours, de nous endormir avec des illusions d’optique et des mirages politico-religieux ?

En un mot, allons-nous les laisser nous « posséder » tout cru, au sens large, propre et figuré du mot, comme dans une grande métaphore postmoderne de ces possessions diaboliques qui ont traversé l’histoire ?

Ou quelque part, cachés en nous, parmi nous, se trouvent-ils des veilleurs solitaires, des éveillés réveillés, des voyants, hommes et femmes de désir, qui aspirent de tout leur corps, de toute leur âme et de tout leur cœur à prendre du recul par rapport à la Matrice, pour expérimenter ensemble de nouveaux paradigmes et vivre ainsi ce nouvel âge tant attendu, sans en faire de nouveaux dieux avec leurs illusionnistes du bonheur et prophètes de malheur, ou sans le réduire à une nouvelle terre promise avec ses coupables, ses victimes ou ses boucs émissaires.

Entre les extrêmes, les utopies et les grandes révolutions, les paradis et les enfers, ce qui était jadis et ce qui pourrait être… il y a toujours un entre-deux, une terre du milieu ou tout devient possible, afin que nous puissions, portés par les vents, expérimenter les uns et les autres ce nouvel âge tant attendu, sans en faire de nouveaux Systèmes ou gauche et droite s’arrachent les yeux, et où de nouvelles Institutions viendraient remplacer les anciennes, etc.,

(…)

extrait de METANOIA

.  | index








 
shim La maison de la litérature shim
shim
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .