agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Rom�nesti - Romanian Poetry

poezii


 


Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 2214 .



Flocons de neige
poèmes [ ]
première neige, premiers flocons

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [abaca ]

2004-12-11  |     | 



Les hautes crêtes éveillaient les conifères
Il était temps d’épousseter la couche fière
Du vaste ciel grisé par la suie des nuages d’hier
Les horizons embuaient les campagnes de mystères
¤
Les papillons de la froideur s’envolèrent timides
Des hauteurs pour s’accrocher aux branches de l’air
Ils virevoltaient sur mes joues à la cache éphémère
De ma chaleur pour se transmuer ; gouttes limpides
¤
Ils s’évertuaient ombres des lumières à se rassembler
S’agglutinant l’un contre l’autre pour bien s’enlacer
Sur des dos de moutons souillés par la terre détrempée
Ils faisaient la ronde des toits, négligeant les chaudes cheminées
¤
La terre céda sa robe d’automne ; plus de vert froncé
Elle enfila majestueuse son blanc manteau ouaté d’hiver
Laissant place aux chemins, frises de nouvelles frontières
Entre la plaine recouverte et la chaleur des vivaces chaumières
¤
Ils déguisèrent toutes les formes dans le grand secret
Silhouette inconnues aux airs d’intrigants diablotins
Qui demain armeront en ludiques malices des jeux enfantins
Inerte restera t’elle ! Si vos caresses ne démaquillent sa rotondité
¤
Conifères de la force des ans, tu ne supporteras pas l’intrus
Tu te courberas pour te libérer de ce joug: des cristaux passagers
Et la blancheur des cieux saura poudrer les sols nourriciers
Traîne de belle mariée pour l’épouse festive du beau paysage imbu
¤
Au petit matin la joie des enfants fomentera les passions
Sculpture de ces bonhommes de neige nez pointu, yeux ronds
Fabrique de boules pour une bataille sympathique qui fond
Dans le creux de votre cou et vous mène à l’affable friction
¤
Papillons prisonniers des demains éphémères ils quitteront
Pour d’autres vallées leur linceul de drapée couleur de lait
Suintement de leur nature, aux ruisseaux, aux rivières serrées
Contre nos contrées pour un dernier baiser liquéfié de saison
¤¤¤

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .