agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Romnesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 48 .



Lâche
poèmes [ ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Lebada_neagra ]

2022-08-26  |     | 



Tu la regardais dormir
avec beucoup de peur et de remords
sachant que le jour vous éloignera…
…Cette distance – là …nécessaire, imposée…
une distance qui puisse te donner le sentiment de puissance…de contrôle…

...la nuit n’a pas été nuit...
...le sommeil n’a pas été sommeil...
Assis sur un fauteuil tu a compté les secondes ...les minutes...les heures...jusqu’à l’aube.
Il y avait un lever du soleil dehors
et un autre en toi. Miroir.

Tu savais avoir cherché toute ta vie
exactement cet être, exactement cette respiration égale, exactement ce corps
qui se reposait sous tes yeux,
mais, encore une fois, tu n’étais pas sûr de toi, sûr de tes choix, sûr qu`il n’y aura pas
une autre fille meilleure pour toi.

Tu étais un lâche sachant que tu la quitteras après le petit déjeuner.
Tu étais un lâche sachant que tu sacrifieras encore une fois tes sentiments, tes vécus, un moment de bonheur
de peur que tu n`aimes pas de nouveau
de peur que ne tu sois pas quitté
de peur que tu ne souffres pas comme tu l`avais déjà fait

…une respiration égale et un rire doux et inconscient
ont presque vaincu le démon de ta peur…
…tu avais presque oublié
ce que c’était de ne pas être un Juif errant tout le temps…

« …Je ne peux pas partir… »
«… Je ne peux pas rester… »
« …Je ne peux pas partir… »
« …Je ne peux pas être fort en restant un lâche… »

Dans la chambre aux fenêtres grandes ouvertes entrait une brise légère, sentant le sel et les algues. Deux paires de sandales pleines de sable et quelques serviettes colorées étaient les gardiens d’une nouvelle aube…

.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .